Coupe, acte 2

Les équipes de D2 et de D3 font la loi

ACOZ La Coupe ne sourit décidément pas aux cercles de D1. Après Kerksken la veille, cela a été au tour, hier, de Thieulain de passer à la trappe.

Il est vrai que Dumoulin est blessé et que le duo Geoffrey Frébutte-Bosse n'a pas tapé contre Genappe, en ouverture. Les Leuzois firent tout au plus illusion jusque 2-4. Géo Frébutte avait réussi une belle livrée à 40-40. Son frère s'était mis en évidence aussi bien au service qu'au rectangle (2 outres dans le 6e jeu), mais ensuite, les Canaris s'écroulèrent. Bosse servit trois fois au large. Sauvage termina en force; il égalisa en enlevant son jeu. Puis il planta trois outres dans la dernière ligne droite. À 40 à 2, M. Vandendaele chargea Bosse avec succès : 7-4.

Rebelote contre Horrues. Un bon passage au tamis de Defever et un rechas croqué de G. Frébutte à 40-40 amenèrent prestement 3-0. Bosse releva enfin la tête et à 40 à 2, Defever rechassa hors cadre : 3-1. Et 3-2 par M. Frébutte. Hazard stoppa l'élan adverse en frappant au-dessus et Poroli fit grimper le score à 5-2. Les Tournaisiens s'accrochèrent certes à 5-4, mais Bosse croqua la balle décisive à 40 à 2. Defever n'eut plus qu'à conclure en remportant pour la troisième fois son jeu.

La finale a failli être expéditive. D'entrée, Francq et Hazard visitèrent les perches au rechas : 1-0. Poroli doubla la mise à l'envoi. Deux frappes primées de Van Horenbeke firent encore tomber le troisième jeu (blanc) dans l'escarcelle horrutoise. Hazard insista au tamis et Goulard servit à deux reprises dans le public : 5-0, déjà... Derechef, le dernier nommé céda sa place à Delfosse, qui sembla sauver l'honneur brabançon en rechassant une balle au-dessus. Mais dans la foulée, les Bras de Fer gaspillèrent un jeu monté à 40-15 sur outre de Hazard. M. Vandendaele remisa également entre les bois et Poroli fauta en décision. Van Horenbeke se montra autrement plus direct que son équipier: 4 larges et 5-3. À 5-4 (outre de M. Vandendaele), Van Horenbeke siffla la fin de la récréation (outre) et l'habituel Defever mit fin aux hostilités.



© La Dernière Heure 2009