BTCS. La concurrence doit s'organiser et être plus fiable

ZOLDER Sept victoires Renault en onze courses (six pour Delahaye et une pour le Thierry Boutsen Racing), un quarté au Francorchampagne et deux podiums sur lesquels les six pilotes ont tendu un drapeau Renault Sport dimanche à Zolder, la Belgian Touring Car Series a tourné à la démonstration des Silhouettes françaises en cette fin de saison. En deux ans, avec le soutien des ingénieurs du constructeur, le DRT a développé un produit fiable et performant. Et pas seulement pour ses champions Bouvy-Vosse. TBR a prouvé lors des deux derniers meetings qu'avec des bons pilotes, sa Mégane client pouvait aussi gagner des courses. De là à parler de domination, il y a un pas que seuls les jaloux n'hésitent pas à franchir. Car si les ultimes joutes de la saison ont eu des allures de Mégane Trophy belge, c'est tout simplement suite à l'absence ou aux défaillances de leurs adversaires.

Car sur un tour ou en début de manches, la Renault n'est pas plus rapide que l'Audi, la Jaguar, la BMW ou même la Peugeot. En attendant de voir le réel potentiel de la Mazda. A l'image de ce qu'il s'est passé ce week-end lors des Belgian Last Races , les rivaux des Mégane et de leurs tops pilotes manquent de consistance. Mais cela se travaille. Et l'on pourrait très bien assister à un très beau championnat en 2008 avec un règlement et une ambiance sains.

Chez KS en tout cas, on est d'ores et déjà partants, avec les deux BMW Silhouettes. Même si Damien Coens et son équipier ont commis des bourdes en fin de saison, ils ont réussi à conserver un titre de vice-champions bien mérités. Et l'on a vu Vanbellingen suivre Bouvy durant 20 minutes avant d'aller à la faute. C'est donc bien possible. Idem pour Peugeot et Jaguar. Présent dimanche à Zolder, Albert Thiry a promis de revenir en 2008, mais avec un autre motoriste...

Reste le cas Audi, la marque la plus fidèle au Tourisme belge. Mais aussi la voiture et l'équipage les moins fiables ces deux dernières années. A force de vouloir compenser les faiblesses du châssis maison en tournant la molette du turbo, on pète tout. Pour solutionner les problèmes, peut-être que Franz Dubois devrait essayer de mettre son moteur et un moule d'A4 sur un châssis de... Mégane !



© La Dernière Heure 2007