Belcar. La Porsche GPR n'a pas eu besoin d'aller au tribunal pour être titrée en GT

ZOLDER Comme en F1, la finale à trois du Belcar 2007 a été passionnante et a offert pas mal de rebondissements, dimanche en fin d'après-midi à Zolder.

Grande favorite pour le titre en Division 1, la Corvette Z06 PK Carsport n'a pas franchi le cap de la mi-distance, Bert Longin étant victime d'un bris de suspension.

Dès lors, la couronne passa sur la tête d'un Maxime Soulet dont la Porsche GPR avait un comportement bizarre depuis le début de son relais. Explication : "Au moment de prendre mon relais, soit après environ trente-cinq minutes de course, la Porsche de Robert Dierick est sortie dans le bac au Bianchi, raconte le jeune Wavrien. Le directeur de course a refusé de sortir la safety car car il a cru à un coup monté vu qu'il s'agissait aussi d'une voiture préparée par Pino (NdlR : on a pensé la même chose). Les commissaires ont donc dû dégager la voiture sous drapeaux jaunes. Ils ont tendu un câble sur lequel mon équipier Guillaume, suivant de près une Ferrari, a roulé. L'auto a sauté, le pare-chocs s'est arraché et la géométrie était faussée. Dès lors, en attaquant, j'ai anormalement dégradé mes pneus qui, en fin de course, étaient à l'agonie, l'un à la toile, prêt à exploser."

Remonté à une quatrième position synonyme de titre, Mad Max à la dérive retomba au 6e rang. A ce moment, le titre venait de passer dans le camp de la Mosler-Chevrolet DHL de Radermecker-Lémeret. Mais le hasard faisant bien les choses, dans le dernier tour, le concessionnaire Porsche Rudi Penders tombait en panne d'essence offrant ainsi le sacre à la 997 du team rival GPR. De quoi bien sûr faire grogner le clan Mosler Gravity, vainqueur à trois reprises cette année.

Mais finalement, la morale est sauve et, quelque part, justice a été rendue sur la piste. Le père Dumarey n'aura même pas besoin de payer son avocat pour que la vraie GT3 menée à la victoire par Goossens, Soulet et ses deux fils aux 24H soit déclarée championne au détriment de la Corvette de Kumpen-Longin (absents à Francorchamps) et d'une Mosler ayant plus sa place en GT2.



© La Dernière Heure 2007