Motocross: ouverture de la saison et tiercé idéal: Joël, Marnicq, Stefan étaient satisfaits

BERINGEN Belle affluence autour du circuit de la Fonteintje. Six mille spectateurs, une piste en excellent état proche de la perfection, dira Joël Smets et un plateau alléchant. Ambiance sympathique dans les différents clans de fans, autant côté KTM que Yamaha, où les curieux avaient de quoi se mettre dans la rétine. Manifestement, la première épreuve de la saison est une réussite. D'autant que les vedettes de la journée n'ont pas boudé leur plaisir de se retrouver en action. Dès les premiers tours de roue, le ton était donné, principalement par le duo des Rinaldi boys. Agressif en diable, Bervoets ouvrait la route, Everts s'insinuant aisément dans son sillage. Smets? Il loupait son départ, en faisant patiner son embrayage. Il s'ébrouait en quinzième position pour terminer en... deuxième, après avoir sauté Everts à quelques encablures du drapeau.
En deuxième manche, plus de problème pour l'homme de Dessel. Tête et corde, et vogue la galère. " Une fois installé devant la meute, j'ai pu contrôler, à la fois mon action et mes adversaires. "
Attention: Koersel, ce n'est pas du gâteau. Parcours exigeant, dur, autant pour les bras que pour le souffle. Des trois stars, c'est Bervoets qui a semblé, en fin de compte, éprouver le plus de peine à bien terminer. Une sorte de paradoxe lorsqu'on sait dans quelles conditions les deux autres ont dû travailler ces derniers temps.

Everts: technique sans faille

Blessures et interventions chirurgicales délicates et, pour Stefan, complications extrasportives particulièrement absorbantes. Il est vrai que pour le citoyen de Dilsen, les ressources d'une technique sans faille lui épargnent les dépenses d'énergie excessives. Pour assurer le spectacle, Gert-Jan Van Doorn, Marko Kovalainen, Peter Iven, Peter Nijs et le Hollandais Erwin Robins ont rempli leur rôle, au verso des maîtres de la piste.

Le classement général

1. Joël Smets 22 + 25 = 47 pts; 2. Marnicq Bervoets 25 + 22 = 47; 3. Stefan Everts 20 + 20 = 40; 4. Marko Kovalainen (Finl) 15 + 18 = 33; 5. Peter Iven 16 + 16 = 32; 6. Erwin Robins (P-B) 12 + 15 = 27; 7. Peter Nijs 14 + 12 = 26; 8. Marcel Hartman (P-B) 7 + 14 = 21; 9. Marcel Van Drunen (P-B) 8 + 13 = 21; 10. Gert-Jan Van Doorn (P-B) 18 + 1 = 19.