Les dernières 12 Heures pour Joël Robert...

enduro

PHILIPPEVILLE Des exploits et des déceptions, des joies et des peines, du soleil et de la pluie, de la poussière et de la boue, de l'eau et des hectolitres de bière, des coups de gueule en trente ans : La Chinelle aura tout connu. Et oui, voici trente ans que Joël Robert et son équipe du Pays Noir lançaient ce pari un peu fou. Jamais personne n'a cru que cette épreuve en tout terrain de 12H, avec son départ au coup de fusil de minuit, connaîtrait une si longue existence.

Joël Robert le rappelait lors de la présentation de cette édition anniversaire : "La Chinelle s'est inspirée de compétitions françaises, espagnoles et italiennes, mais aujourd'hui, elle seule subsiste."

Pour la dernière année ? Fort possible, car notre sextuple champion du monde de motocross l'a promis juré : pour lui, c'est la dernière. Même s'il laisse entendre qu'il pourrait bien donner un coup de main à l'équipe qui reprendrait le flambeau. Encore faut-il la trouver cette équipe. Le manque de bénévoles reste la cause première de ce retrait. Les volontaires de la première heure affiche aussi trente années de plus et les jeunes sont peu nombreux à s'investir.

Peut-être que le succès de cette édition leur fera sauter le pas. Car jamais autant d'équipages n'affronteront les coteaux de Franchimont. Nonante teams étaient prévus, mais l'engouement a porté les effectifs à 105, soit la capacité maximale...

De quoi offrir du grand spectacle sportif qui viendra compléter celui plus festif.

"Pour cet anniversaire" , poursuit Joël, "tout sera gratuit sauf la bière. Après le contrôle technique vendredi après midi sur la place d'Armes de Philippeville, nous avons prévu un grand feu d'artifice avant le premier départ samedi 8 août à minuit, puis ensuite un concert jusqu'à 3 h du matin avec un orchestre de Mister Cover reprenant les succès des années 60-70; des jeux et activités pour les enfants. Nous voulons vraiment que ce soit la fête !"



© La Dernière Heure 2009