Philippe Dewulf (D4) et Eric Moulin (D1-2-3) ont accroché une ultime victoire cette saison

NEUFMAISON Epreuve de clôture du championnat hennuyer des rallyes, le B-Short Hainaut Karl Mairesse n'aura malheureusement pas fait le plein au niveau des engagés. Soixante-trois équipages se retrouvaient en effet au départ.

"C'est dommage pour les organisateurs, estimait Manu Bouts. Car le parcours est vraiment très intéressant et l'organisation fut irréprochable. Bravo à eux !"

Deuxième derrière Philippe Dewulf (Toyota Celica), le Namurois a une fois de plus démontré son esprit sportif. "Après la deuxième spéciale , expliquait Manu, j'ai vu que Philippe avait fortement tapé un ballot du côté droit. Comme il vient toujours sans assistance sur les rallyes, nous lui avons proposé de venir près de nous et nous l'avons aidé à remettre sa voiture en état. Vous savez, je préfère terminer deuxième derrière lui que de gagner parce qu'il n'est plus là."

Moulin, bien sûr

Malgré des routes légèrement verglacées le matin et ses deux roues motrices seulement, le pilote de la BMW M3 prenait le meilleur sur Grégory Moreels, aligné sur une Subaru Impreza. Quatrième de la Division 4 (pneus Racing), Loïc Hermant réalisait un superbe parcours pour remporter la classe 12 (1.600 cc) avec sa Citroën C2-R2. Il devançait assez largement Michel Baudson (Peugeot 309), vainqueur quant à lui de la catégorie des moins de deux litres (classe 13).

Pas de chance, par contre, pour Patrick Grignet, excellent troisième après la première boucle, mais contraint trop tôt à l'abandon.

Pour ce rallye à domicile, ou presque, Eric Moulin se devait d'être de la partie. Le double champion de la Communauté Française a fait honneur à son rang en remportant les Divisions 1-2-3 (pneus conventionnels) sur son Opel Astra. Contraint à l'abandon suite à un bris d'embrayage, Raphaël Venant laissait Frédéric Baudson (sur son originale Lancia HPE deux roues motrices) et Bror Lehoucq (sur une Manta ex-Lareppe) en découdre pour la deuxième place, finalement à l'avantage du premier nommé.

Après un début de rallye prudent, Benoît Charlot (Peugeot 205 GTi) n'a terminé qu'à trois petites secondes du podium. Il devançait les Corsa d'Eddy Marique et Jean-François Bouche, qui clôturaient leur duel avec un écart de 7 secondes seulement. Septième, Nicolas Declercq enlevait la classe 8 sur sa Suzuki Swift 1.300 cc alors que Cédric Pétrisot, 12e, faisait de même dans la classe 1.

Victime d'un malaise en spéciale, Gaetan Debaere a connu un week-end plus mouvementé vu qu'il a été évacué vers l'hôpital.

Enfin, soulignons la victoire de Bernard Hayez en Prov'Historic. Le Rally Manager de l'ASAF disputait son premier rallye avec sa Golf GTi de 1978. Il a donc plutôt réussi son retour !