C'est sur le coup de 16 heures que Peugeot Sport a procédé à la mise à feu de son Hypercar baptisée 9X8. Grande absente de ce début de saison, on verra bien la machine sochalienne en piste cette année sur le championnat du monde d'endurance. Il n'est toutefois pas question de 24 heures du Mans. "Cela n'aurait pas été raisonnable de faire débuter notre voiture directement dans la Sarthe", indique Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport.

Deux 9X8 seront en revanche au départ de la manche suivante du WEC, soit les 6 Heures de Monza qui auront lieu le 10 juillet. On la retrouvera également au Fuji Speedway (Japon) en septembre et à Sakhir (Bahreïn) en novembre.

Par rapport au concept présenté à la presse il y a près d'un an, la lionne n'a pas changé de philosophie et reste fidèle au principe "sans aileron arrière". Des appendices aérodynamiques et un becquet discret font néanmoins leur apparition. Peu de changement côté déco puisque c'est le gris anthracite maculé de jaune citron qui a été choisi. Ceux qui espéraient assister à la résurrection des mythiques couleurs Peugeot-Talbot Sport seront déçus...

Au niveau des pilotes, Jean-Éric Vergne, Paul di Resta, Gustavo Menezes, Mikkel Jensen et Loïc Duval sont rejoints par le réserviste James Rossiter qui remplace Kevin Magnussen, rappelé par Haas en F1. Gageons que cette campagne 2022 partielle servira de mise en jambes en vue de la saison 2023 qui s'annonce superbe avec une pléthore de constructeurs engagés.