Le championnat 100 % féminin se produira en lever de rideau de plusieurs Grands Prix en 2021.

Le Covid-19 fait une nouvelle victime parmi les championnats automobiles. Payant les chamboulements de calendrier du DTM avec qui elle partage l’affiche, la W Series n’a eu d’autre choix que d’annuler sa saison 2020. La série réservée aux femmes a été remportée par la Britannique Jamie Chadwick l’an dernier. Naomi Schiff et Sarah Bovy y ont également sévi.

Mais, comme chaque malheur a du bon, la W Series a confirmé que son calendrier 2021 s’étofferait avec déjà l’assurance de se produire dans le cadre des Grands Prix de Formule 1 des États-Unis et du Mexique. Il est également question d’une présence en Australie et dans d'autres contrées. En attendant, une série virtuelle sera mise sur pied pour faire patienter les suiveurs de ces dames très rapides.

« Notre décision de ne pas organiser des courses jusqu’en 2021 n’a pas été prise à la légère. Maintenant que nous avons agi ainsi, nous allons tourner notre attention et notre énergie vers 2021, lorsque nous reprendrons un programme en piste encore plus grand et meilleur qu’auparavant », indique Catherine Bond Muir, PDG de la discipline​

« Délivrer un calendrier international requis par la W Series afin de propager le message d’inclusion de la Femme à travers le monde entier tout en mettant la santé des pilotes et du staff au sommet des priorités demande des ressources que ne possèdent pas une nouvelle start-up telle que la W Series. »