Sébastien Ogier reste premier au championnat du monde

LOUTRAKI Le Finlandais Jari-Matti Latvala (VW Polo-R) a remporté dimanche le rallye de l'Acropole, soit sa première victoire pour Volkswagen et sa 8e en Championnat du monde (WRC), devant l'Espagnol Dani Sordo (Citroën DS3) et notre compatriote Thierry Neuville (Ford Fiesta RS).

En tête depuis samedi matin, à la suite d'une touchette et une crevaison du Russe Evgeny Novikov (Ford Fiesta RS) dans l'ES4, Latvala a ensuite parfaitement contrôlé la course jusqu'au bout, pour remporter finalement une victoire qui lui tenait à coeur, dix ans après une 10e place en Grèce lors de sa première sortie en WRC dans une Ford Focus.

"Je n'avais même pas 20 ans, j'étais très excité de courir contre des pilotes comme Mäkkinen, Sainz, etc. Mais je n'étais pas prêt physiquement et j'étais à la rue au niveau des réglages", s'est souvenu Latvala, 28 ans, dimanche en conférence de presse. Grand spécialiste des accidents spectaculaires, il a fait quasiment un sans-faute ce week-end, et rassuré VW.

"Je connais Jari-Matti depuis près de huit ans et je n'étais pas inquiet sur ses capacités", a dit Jost Capito, le patron de VW Motorsport, qui dirigeait déjà Latvala chez Ford. "Je suis content que trois marques soient représentées sur le podium, et que Volkswagen en fasse partie, bien sûr", a-t-il ajouté.

L'autre pilote VW, Sébastien Ogier, 10e de ce rallye à cause d'un problème technique (pompe à essence) vendredi, conserve la tête du Championnat du monde, avec 52 points d'avance sur Latvala. Le Français a terminé en beauté, raflant les trois points de bonus distribués dans la Power Stage finale (ES14).

Au championnat constructeurs, Volkswagen marque 26 points alors que Citroën en marque 24, grâce à la 2e place de Sordo, qui a commencé à se remettre d'un mauvais début de saison, et la 7e place de Mikko Hirvonen, retardé vendredi par un gros problème de direction assistée.

"Après mon erreur en Suède, mon accident au Portugal et mon mauvais résultat en Argentine (9e), nous avons décidé de ne pas prendre de risque. A la fin, ça a été payant", a dit Sordo dimanche.

Le podium est complété par Neuville, dans sa Ford Fiesta de M-Sport. Le jeune Belge est allé au bout, lui aussi, de ce rallye très difficile: "Ma stratégie a changé. J'espère avoir montré que je suis aussi capable de conduire de manière intelligente. Aujourd'hui, je me suis efforcé de rester sur la route. C'est bon pour mon avenir. Il ne faut pas oublier que je n'ai que 24 ans".

Neuville: "Je me suis fait plaisir"

"Vendredi, nous avons cassé une roue, alors nous avons fait bien attention par la suite. Samedi s'est en revanche très bien passé, je me suis vraiment fait plaisir. Mon rythme était bon et nous avons même repris du temps sur Dani (Sordo). Aujourd'hui, je me suis efforcé de rester sur la route. J'étais un peu nerveux et j'ai même cru que nous avions crevé dans la dernière spéciale, mais ce n'était que dans ma tête. Ce n'est jamais facile pour un jeune pilote comme moi, car on se bat contre les meilleurs pilotes du monde."

"J'avais beaucoup entendu parler de ce rallye, avant d'y participer, et cette année c'était particulièrement dur, encore plus que l'an dernier. Je ne pense pas que je pourrai me battre pour le podium en Sardaigne, mais plutôt en Finlande et en Allemagne".