Ultime rebondissement dans la saga de Zolder et son bourgmestre qui ne fait décidément rien comme les autres.

Après avoir autorisé les essais à reprendre sur le circuit avant tout le monde sur le circuit limbourgeois où les journalistes sont restés interdits (alors qu'ils étaient pourtant autorisés partout ailleurs), le bourgmestre de Heusden-Zolder a soudainement décidé d'interdire l'événement du week-end prochain il y a six jours suite à la détection dans la commune d'un foyer de contaminations.

Tandis que les courses annexes amenées par Dick Van Elk ont trouvé refuge à Zandvoort les 22 et 23 août pour lancer leur championnat (en même temps que le Zolder Fun Festival qui lui a toujours été bien maintenu), le Belcar restait dans l'embarras car il ne pouvait pas se produire aux Pays-Bas lors de ce meeting à bruit limité.

Dès lors, voyant que cela continuait à rouler à Genk, à un quart d'heure de route de là, et que le DTM a bien roulé à huis clos à Francorchamps le week-end dernier, tandis que l'ELMS a débarqué et roule dès aujourd'hui dans notre belle Ardenne, le bourgmestre a finalement donné le feu vert pour un meeting devenu très « light » vu que toutes les autres séries sont parties voir ailleurs.

Mais le principal est que le championnat de Belgique d'endurance pourra finalement bel et bien démarrer ce dimanche, sans public bien sûr. Après une unique séance libre, samedi entre 16h45 et 17h45, la séance qualificative pour la grosse vingtaine de voitures (il y en avait 28 sur la liste initiale, mais compte tenu de l'annonce tardive, certains pilotes risquent d'être partis en vacances) attendue aura lieu dimanche matin de 10h30 à 11h30, le départ de la course de 3h étant prévu à 13h30.