Moteurs

Une cinquantaine de bolides attendue ce week-end pour le coup d'envoi de la saison.

Après quelques années difficiles, le Belcar géré par l'équipe d'Andy Jaenen a repris du poil de la bête. Après la disparition du "vrai" TCR Benelux, il faut dire qu'il s'agit désormais du seul grand championnat de Belgique sur piste. Une compétition d'endurance axée en grande partie autour du circuit de Zolder (quatre rendez-vous dans le Limbourg pour un seulement à Francorchamps et une finale à Assen) et des pilotes amateurs flamands même si, bien sûr, les Francophones à l'image des fidèles Fred Bouvy et Damien Coens, restent toujours les bienvenus.

Après une très longue trêve de sept mois (!), le Belcar revient en force avec un plateau aussi riche (une cinquantaine d'autos) que varié avec toujours six classes. Ces dernières saisons, seules les 24H permettaient encore à cette série de faire le plein d'engagés. A l'avant de la grille, le nombre de petits protos CN a doublé. On en compte une bonne douzaine avec non moins de neuf Norma (celle des champions Thiers-Thiers-Magnus-Van Hooydonk face notamment au trio Dejonghe-Boonen-Verbergt), mais aussi des Ligier, Wolf et Radical.

Du côté des GT, les quatre Lamborghini Huracan Supertrofeo (avec les Lagrange et Derdaele) seront opposées à autant de bonnes Porsche. On ne les imagine plus jouer la gagne au classement absolu que sur le double tour d'horloge.

On se réjouit aussi de la présence de quelques spectaculaires Silhouettes typées Belcar comme la BMW I8 Hamofa et les deux MARC, la version Ford de Qvick et BMW de Chris Van Woensel.

Enfin, outre les exotiques Saker, Lamera et Domec, et une catégorie GT4 SRO étonnamment faible (avec deux Mercedes et deux Ginetta), les nouvelles Porsche Cayman Club Sport et les BMW de tous poils restent majoritaires. Surprenant aussi dans cet imposant peloton de ne pas compter une seule traction avant TCR. Il faut dire qu'elles dégustent sur le tourniquet limbourgeois.

Si le format habituel reste de 125', ce week-end dans le cadre du DTM il sera divisé en deux manches d'une heure, samedi à 17h10 et dimanche à 16h25.