Si l’année 2020 restera à tout jamais celle des programmes chamboulés et des calendriers étriqués, elle a pour paradoxe d’offrir des possibilités inédites. Dont celle, pour un pilote régulier du Belgian Rally Championship, de prendre part à la finale du prestigieux WRC, le Championnat du Monde de la discipline ! S'il est bien maintenu, Cédric De Cecco sera en effet au départ du Rally Monza, programmé du 3 au 6 décembre, au volant de la Skoda Fabia Rally2 Evo de l’équipe italienne Metior Sport, pour laquelle il s’agira d’une épreuve à domicile, ses installations étant situées au Lac de Come.

"Et c’est de là que part ce projet un peu fou, explique Cédric De Cecco. Depuis 2018, je ne peux que louer la collaboration avec l’équipe Metior Sport de Vittorio Sala, et chaque fois que son responsable peut me venir en aide, il le fait ! Alors que le Rally Monza sera placé sous les feux des projecteurs en servant de cadre à la finale du WRC 2020, il m’a annoncé qu’un partenaire, la société italienne Best Sider, voulait être de la partie, me proposant dès lors de prendre le volant de sa Skoda Fabia Rally2 Evo. Si la participation à une épreuve mondiale est plutôt onéreuse, l’arrivée de ce partenaire, conjuguée aux efforts de mes fidèles sponsors, rendent la chose possible. Si tout se passe bien jusqu’à décembre et que l'évolution de la pandémie en Italie le permet, Jérôme Humblet et moi allons réaliser un rêve de gosses : participer ensemble à une épreuve mondiale !"

Même si le Rally Monza sera du genre atypique pour une épreuve mondiale, avec la seule journée de samedi proposant des spéciales ‘traditionnelles’ autour du Lac de Come, les autres tronçons ne quittant pas l’enceinte de l’Autodrome de Monza, Cédric De Cecco entend ne pas bouder son plaisir… "Certes, il ne s’agira pas de l’épreuve la plus représentative du WRC, mais se retrouver dans cette atmosphère sera très certainement impressionnant, poursuit le Liégeois. Et comme je ne pense pas que les teams-managers des équipes d’usine attendent de voir mes performances avant de m’engager pour 2021, nous allons, avec Jérôme, d’abord veiller à en profiter au maximum ! Ce qui ne devrait pas nous empêcher de signer quelques bonnes performances, notamment lors du deuxième passage sur les spéciales. Que ce soit celles du vendredi et du dimanche à Monza, ou celle du samedi en montagne, il ne sera pas facile de réellement faire la différence, ce qui signifie que les écarts seront réduits. Ce qui pourrait aboutir à l’une ou l’autre bonne surprise…"

Cerise sur le gâteau de cette participation, De Cecco espère pouvoir intégrer le classement WRC3 ! "C’est en fait une question de budget, précise Cédric. L’engagement dans cette catégorie est le même, qu’on dispute une seule épreuve ou l’ensemble de la compétition. Nous sommes donc en train de chercher les deniers nécessaires, car la visibilité offerte par la catégorie WRC3 par rapport au RC2 est autrement plus importante." C’est à une semaine qui risque fort d’être inoubliable que Cédric De Cecco peut s’attendre, avec une séance de tests (si les règles sanitaires le permettent) le lundi, avant deux journées de reconnaissances, le Shakedown (matin) et une première spéciale-show (après-midi) le jeudi, puis les trois étapes traditionnelles des manches du WRC sur les traces de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul.