C'est la deuxième année de suite que le Dakar fait escale en Arabie Saoudite, après être passé par l'Europe, l'Afrique et l'Amérique du Sud.

Le parcours de l'édition 2021 a été dessiné en boucle avec départ et arrivée à Jeddah, que les concurrents les plus atteindront après avoir notamment respecté une journée de repos le 9 janvier à Ha'il, où se réunit chaque année la communauté saoudienne du rallye raid. Le tracé promet des itinéraires de spéciale inédits à 100 %.

Testée en 2020, la distribution des roadbooks immédiatement avant les spéciales sera étendue à toutes les étapes, tandis que certaines catégories seront équipées d'une version électronique.

Par ailleurs, les changements réglementaires adoptés cherchent à réduire la vitesse des véhicules et plus globalement à perfectionner encore les conditions de sécurité des concurrents. Les alertes sonores à l'approche de certaines difficultés, la définition de « slow zones », la réduction du nombre de pneus pour les motards ou le port obligatoire de gilets à airbags intégrés, contribueront entre autres à réduire les risques. On se souvient qu'en janvier dernier, les motards Paulo Gonçalves et Edwin Straver avaient perdu la vie durant le Dakar.

Nouveauté en 2021: la création du Dakar Classic, une course de régularité organisée en parallèle de la compétition principale pour des véhicules ayant participé au Dakar ou à d'autres épreuves majeures de rallye raid avant les années 2000.

Les inscriptions pour le Dakar 2021 débuteront le 15 juin.