Willemsen blessé, les Belges ont une chance

motocross

GENK Initialement prévu à Neeroeteren mais déplacé pour cause de non-autorisation administrative, le Championnat du Monde des side-cars fait escale à Genk ce week-end. Alors que les solistes ont du mal à compléter les grilles de départ du Mondial MX1 ou MX2, par contre en trois roues, ce serait plutôt le mouvement inverse. Ainsi, pas moins de 57 équipages ont rentré leur engagement alors qu'on ne compte que trente places pour le GP proprement dit. C'est dire si les qualifications seront chaudes ce samedi où, en 25 minutes, il faudra s'extraire de deux groupes compacts.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres et la fracture à la cuisse de Daniel Willemsen, survenue dimanche dernier à Mill lors d'une épreuve du championnat néerlandais, est à même de relancer le Mondial.

En effet, au cours des cinq premiers débats, le Néerlandais et son coéquipier Sven Verbruggen ont remporté toutes les manches sauf une ! Une domination outrageuse aujourd'hui remise en question alors qu'on atteint la moitié du Championnat. Cette blessure, dont on ne sait combien de temps elle éloignera Willemsen des circuits, va permettre à notre compatriote Joris Hendrickx de refaire son retard. Car si Willemsen/Verbruggen (225 pts) dominaient de loin ce début de saison, Joris, secondé par le Letton Liepins, s'est octroyé un maximum d'accessits (187 pts). Mais les honneurs du podium, le Belge a dû aussi les partager avec son cousin Jan Hendrickx. Celui-ci, actuel leader notre championnat national, est à peine moins régulier (167 pts) et ne doit sa 3e place et son handicap de points qu'à un abandon au GP des Pays-Bas. Intrinsèquement, avec son coéquipier Tim Smeuninx, Jan est plus fort que son cousin mais, surtout en side-cars cross, rien n'est jamais fait et les accrochages sont aussi nombreux que les incidents mécaniques. D'autant qu'un GP se joue en deux manches de 35 minutes, soit quasi autant que pour les solistes !

Le programme que propose le club de Maasland est complet, car en plus des deux manches du Mondial et de la consolation pour les non qualifiés, la journée mettra aussi en présence les Old Timers (side-cars animés par des moteurs quatre temps bicylindres).



© La Dernière Heure 2009