Voici la première victime sans doute de la seconde vague de l'épidémie. Alors que du côté de nos voisins allemands, néerlandais ou même français les interdictions et annulations commencent à tomber, les organisateurs jalhaytois ont anticipé en décidant d'annuler l'épreuve provinciale prévue ce dimanche. Et d'autres devraient malheureusement suivre...

Du côté de la Semois, DG Sport se dit cependant confiant quant au maintient de la 3e manche du championnat de Belgique ce samedi. L'organisateur avait reçu l'autorisation de vendre 5000 tickets et il est impossible depuis hier d'encore en commander le site affichant "sold out" et demandant aux fans ne possédant pas un billet acheté à l'avance de ne surtout pas se rendre sur l'événement pour tenter de voir passer Ott Tanak, Craig Breen ou Mads Ostberg.

Enfin à Spa-Francorchamps, les Eurocup Formula Renault ont roulé tout a fait normalement durant plus de 6h tout au long de la journée. Mais le protocole sanitaire est très strict et plusieurs membres de teams, pilotes ou journalistes ont déjà dû renoncer à assister ou participer à l'événement après avoir été testé positif.

Le circuit de Francorchamps et SRO imposent en effet, en plus de la prise de température, de la distanciation sociale et du port du masque, de présenter à l'avance un test PCR négatif. Du coup, on peut penser que le site spadois sera l'endroit le moins infecté et le plus sûr de Belgique durant toute cette fin de semaine.

"Et quelle que soit la décision du gouvernement vendredi après-midi, comme notre événement débute ce jeudi, nous ne devrions logiquement pas l'interrompre et pourront aller au bout", indique l'attachée de presse de l'événement Adelheid Terryn.

Rappelons que le départ des 24H de Spa se disputant pour la première fois de l'histoire à huis clos sera donné samedi à 15h30.