GP de Belgique

Les Belges ont un rôle à jouer dans les sables limbourgeois

motocross

LOMMEL Si Antonio Cairoli s'est forgé un bel avantage en MX1 et se dirige doucement mais sûrement vers le titre mondial, l'indécision est toujours de mise du côté de la MX2. En cause, le forfait obligé de Marvin Musquin lors de la dernière épreuve suédoise. Par décision de justice, suite à la plainte de son ancien team, le Français n'avait pu s'aligner au guidon de la KTM officielle. Depuis lors, un arrangement est intervenu, et le leader actuel reprendra du service dans les sables de Lommel pour défendre une position maintenant mise à mal par son compatriote Gauthier Paulin mais également par le Portugais Rui Goncalves et dans une moindre mesure par l'Italien Guarneri.

Mais le retour de Marvin ne sera pas le seul pôle d'intérêt du GP de Belgique. Les spectateurs, surtout allemands, n'auront d'yeux que pour le phénomène Roczen. Ce - 16 ans est considéré comme le nouveau Stefan Everts. Il est vrai que malgré son très jeune âge, Ken compte déjà un GP à son palmarès !

Mais les yeux se tourneront également vers d'autres jeunes : nos Belges. Dans des sables qu'ils apprécient, l'occasion est belle pour Joël Roelants, Jérémy Van Horebeek et Dennis Verbruggen de grimper sur le podium. Depuis que le mondial 125 cc et MX2 existe, seuls Everts (en 1991 et 2003) et Caps (en 2002) ont remporté le GP de Belgique...



© La Dernière Heure 2009