Master of Endurance: vers un récital des hommes du SERT

FRANCORCHAMPS Même si les organisateurs des 24 Heures de Liège, emmenés par Jean Patinet, peuvent se targuer d'avoir maintenu un véritable esprit d'endurance à leur épreuve en se retirant du Championnat du Monde au même titre que les responsables des 24 Heures du Mans et du Bol d'Or, le plateau de cette 32e édition risque fort de prendre un goût amer en raison d'une affiche moins alléchante que les années précédentes. La plupart des écuries de pointe (budgets obligent) dans l'officiel championnat mondial ont en effet décliné l'invitation à venir croiser le fer sur le plus beau circuit du monde.

Avec en vedette les seules GSXR 1000 de Morrison-Dobe-Philippe et Bayle-Gimbert-Dussauge, les débats pourraient se limiter à un récital des Suzuki officielles et à un double tour d'horloge sans suspense. Un remake en quelque sorte du Mans. Seule consolation belge à ce niveau: l'engagement de Stéphane Mertens comme pilote réserve au sein du SERT. Mais cela ne signifie nullement qu'on le retrouvera sur la grille de départ samedi après-midi. Il faudrait qu'un des six titulaires soit indisponible pour le voir prendre part aux agapes et briguer un quatrième succès sur son circuit fétiche. Dans ce cru incertain, les outsiders auront bien du mal à ne pas se faire auto-éliminer. A moins que la nuit et son cortège d'impondérables n'en décident autrement.

Il n'empêche que plusieurs équipages belges auront à coeur de se mettre en exergue face à leur public, avec, notamment, Jadoul - Van Achter-Fastré (Kawasaki), les frères Schnickers associés à Hubert (Suzuki), Dubois - Delloue - Prumez (Yamaha) et Nickmans - Demeulemeester - Vanlandschoot (Yamaha). Avant de suivre attentivement la ronde infernale de ces 24 Heures, les spectateurs auront l'occasion de se mettre en appétit, grâce aux six prologues programmés en lever de rideau: l'Aprilia Cup 125 cc, la Kawasaki ZX 6RR Cup, la Yamaha R 6 Cup, la Coupe 620 Sport Ducati France qui se disputeront ce vendredi après-midi à l'issue des séances qualificatives des 24 Heures et, en point d'orgue, la BMW Boxer Cup International où on suivra de près les exploits de Sébastien Le Grelle. Fort de trois podiums consécutifs dont une victoire à Assen, le champion namurois n'est plus qu'à quatre points du Suisse Hofmann. Nul doute qu'il mettra tout en oeuvre ce samedi pour le passer et s'emparer de la première place au classement général. Ce serait un préambule idéal à cette grande fête annuelle liégeoise des deux roues.

© Les Sports 2003