C’est devenu le rendez-vous des Belges. En plus de Stéphane Lémeret et Antoine Potty qui sont inscrits en GT4, Benjamin Lessennes et Ulysse De Pauw rejoignent à leur tour CMR. Le Namurois et le Grézien évolueront toutefois à l’échelon supérieur qui n’est autre que le coup d’envoi du GT World Challenge Sprint sur le circuit de Magny-Cours. CMR aligne deux Bentley Continental GT3 et on retrouvera les deux loustics sur chacune d’entre elle.

Pour Lessennes, sans programme jusqu'à il y a peu, ce volant est quasiment un cadeau tombé du ciel. « Ce deal pour piloter sur la Bentley a été bouclé en last minute », explique le champion GT4 FFSA en titre. « J’ai pu compter sur le coup de pouce de quelques mécènes qui ne voulaient pas me voir sur la touche. Actuellement, je ne suis confirmé que pour Magny-Cours. Tout dépendra des budgets et de comment cette première manche se passe pour savoir si je poursuis avec CMR ». Benji a déjà pu prendre le volant de la Conti à Lédenon où il a pu s’apercevoir que le tank anglais ne se comportait pas de la même façon que la BMW M6 GT3 avec laquelle il s’est illustré aux dernières 24H de Spa. « La Bentley est plus vive que la béhemme », poursuit l’ex-pilote Honda en TCR. « Elle est plus joueuse mais aussi plus homogène que la M6 ». Relégué dans la catégorie-reine PRO avec le Monégasque Stéphane Richelmi, Benjamin ne se fixe pas d’objectifs pour ce week-end. « C’est un saut dans l’inconnu. On prendra chaque roulage comme il vient. »

Ulysse De Pauw (en photo) n’est en revanche pas là pour un one-shot. En plus de la manche ELMS du Red Bull qu’il disputera sur la LMP3 d’Ugo de Wilde, l’ancien pilote de la fédé disputera toute la campagne de GT Sprint avec CMR. « Par rapport à la monoplace, tout est différent », explique le diable roux. « La GT3 est plus pataude, plus puissante et on arrive plus vite aux freinages des longues lignes droites ». Inscrit en Silver Cup, Ulysse fera équipe avec le Français Pierre-Alexandre Jean qui fut l’équipier de son mentor Stéphane Lémeret en GT4 il y a 2 ans. « Nous formons un bon duo en Silver mais nous ne savons pas trop à quoi nous attendre pour ce 1er week-end. Nous sommes avant tout là pour apprendre. »

Mais la Continental n’est pas une mauvaise voiture et, avec le talent qu’ils ont, nos deux anciens cracks du karting devraient se faire remarquer dans la Nièvre.

© CMR