Victoire pour le pilote Citroën, six points devant Grönholm avant la finale

SLIGO Sébastien Loeb n'a pas laissé passer sa chance une deuxième fois. Alors que, comme au dernier Rallye du Japon, Marcus Grönholm a vu 36 chandelles dès la 4e spéciale, le pilote Citroën a, lui, fêté hier son 36e succès mondial, le 8e déjà de la saison 2007.

Pour leur première apparition en Championnat du Monde, les organisateurs et les suiveurs amateurs de suspense n'ont pas été gâtés. Dès la boulette du double mètre finlandais glissant lors d'un freinage pour finir sa course contre un parapet de vieilles pierres, l'épreuve a perdu tout son intérêt. Echaudé par sa mésaventure japonaise, l'équipage de la C4 WRC n° 1 a redoublé de prudence, la suite de leur week-end s'apparentant à une belle balade irlandaise. Dès le retrait du seul Nordique capable de rivaliser avec les Citroën sur l'asphalte, Dani Sordo, rappelé à l'ordre samedi matin par un tout droit qui aurait pu se terminer plus mal, a été prié d'assurer le doublé. Appelé à remplacer Grönholm l'an prochain chez Ford (du moins sur la terre), le jeune Latvala a reçu carte blanche, mais s'est vite montré incapable de suivre le rythme pourtant guère soutenu des C4. Relégué à près de deux minutes, Jari-Mari se réjouissait néanmoins d'être monté sur son premier podium mondial.

Ford champion constructeurs

Une tâche facilitée par les consignes très strictes imposées à son futur équipier Mikko Hirvonen chargé de ramener, à tout prix, le minimum de points nécessaires pour offrir à Ford un 2e titre des constructeurs. Mission accomplie avec les cinq points de la 4e place, juste devant la Subaru de Petter Solberg.

La suite s'annonce désormais nettement plus compliquée pour les Fordistes. Même en cas de succès de Marcus Grönholm, dans deux semaines au Pays de Galles, une 5e place suffirait, en effet, à Sébastien Loeb pour décrocher son 4e titre consécutif. Autant écrire que s'il ne pèche pas par orgueil en voulant absolument s'imposer et s'il n'est pas trahi par sa mécanique, le Français se succédera à lui-même et laissera son grand rival prendre sa retraite sans ce troisième titre auquel il tenait tant. Mais qu'il aura sans doute perdu de sa propre faute...



© La Dernière Heure 2007