François Duval, contraint à l’abandon, n’a pu mener la bagarre jusqu’à son terme

NAMUR Dominateur au Rally van Haspengouw, magistral au TAC Rally, Freddy Loix n’a pas faibli en terre wallonne, s’offrant sans coup férir sa troisième victoire de la saison. Trois sur trois. Le bilan de Fast Freddy pour son retour en Championnat de Belgique est parfait pour l’instant.

“La bagarre avec François Duval n’a malheureusement pas duré jusqu’au bout et c’est dommage car j’étais vraiment motivé”, sourit Freddy. “Après sa crevaison samedi, la pression était évidemment déjà retombée. Et puis malheureusement, il a dû abandonner dimanche matin. De notre côté, il fallait rester attentifs car les spéciales de dimanche n’étaient pas simples. On l’a bien vu avec la sortie de Kuipers...”

Alors que l’on espérait dimanche matin une belle bagarre entre François Duval et Dennis Kuipers pour le gain du premier accessit, le duel n’avait pas lieu. Avant même de prendre la route de la première spéciale dominicale, la Mini WRC de Dudu s’immobilisait, victime d’un souci électronique. Même si les écarts étaient demeurés assez faibles entre Loix et Duval, impressionnant sur les spéciales, la difficulté pour ce dernier de distancer Kuipers et sa Fiesta WRC, voiture de la nouvelle génération elle aussi, démontre également que la Mini WRC n’est pas tout à fait du niveau d’une Ford client.

La paire Duval-Mini WRC pourrait-elle espérer un résultat de choix en cas de participation, toujours hypothétique, au Rallye d’Allemagne ? Rien n’est moins sûr. Derrière Loix, Kuipers a pu conserver sa deuxième place malgré une sortie de route. À trois spéciales du but, le Néerlandais partait en effet en tonneaux. Conservant suffisamment d’avance, Kuipers devançait la Peugeot 307 WRC de David Bonjean et la Mitsubishi Lancer WRC du Néerlandais De Jong, qui résistait au forcing final de Stéphane Lhonnay, auteur du meilleur chrono dans la dernière spéciale avec sa vaillante Skoda Octavia WRC.

Si ce dernier meilleur temps échappait à la Focus de Loix, c’était aussi pour une bonne raison. “Freddy m’a demandé de conduire toute la spéciale et c’était un peu stressant quand même car j’avais un mauvais copilote”, souriait Fred Miclotte.

En Championnat de Belgique, le prochain rendez-vous est fixé dans trois semaines à Bochot. “Et même si ce n’est pas nécessaire pour notre championnat, puisque nous avons déjà nos trois résultats, je serai au départ du Sezoensrally comme promis. J’espère aussi que François pourra disputer d’autres épreuves en Belgique cette année.”

© La Dernière Heure 2013