Loris Cresson a poursuivi son adaptation à la course sur des motos 1000cc lors de la dernière manche du Championnat du Monde d'Endurance FIM pour l'équipe BMRT 3D Maxxess Nevers Kawasaki aux 12 Heures d'Estoril. N'étant pas étranger au site portugais, puisqu'il y a fait ses débuts en WorldSBK en 2020, Loris a montré son rythme tout au long de la course et, avec ses coéquipiers, a obtenu la pole position dans la catégorie Superstock avant l'épuisante rencontre de douze heures.

Ayant reçu la responsabilité de prendre le départ de la course, Loris est grimpé dans la hiérarchie pendant le premier relais, l'équipe entière faisant un travail incroyable pour assurer la victoire en Superstock, revendiquant une incroyable sixième place au général, rivalisant avec plusieurs équipes de Superbike d'usine.

"Je suis tellement heureux", commente Loris. "C'est ma première victoire dans un Championnat du Monde et après tant de travail et de dévouement, cela paie enfin. L'équipe a fait un travail fantastique et aussi mes coéquipiers, et nous avons pu faire un grand pas en avant depuis que nous avons roulé ensemble au Mans. Toute l'équipe était tellement impliquée et a donné le maximum, c'était incroyable de faire partie de cet événement avec eux. La pole position était vraiment super, et j'étais plus rapide que certains gars qui avaient déjà couru en MotoGP à un haut niveau, ce qui m'a donné beaucoup de confiance car notre moto était d'origine. Nous avons fait d'excellents arrêts au stand et nous n'avons pas paniqué lorsque nous nous sommes battus sur la piste."

"Honnêtement, je ne sais pas quoi dire, je suis un peu dépassé", souffle le Brabançon. "Je veux juste dire un grand merci à tout le monde autour de moi qui a toujours cru en moi, finalement nous l'avons fait. Maintenant je vais à Assen où je vais continuer à me concentrer sur l'adaptation à une machine Superbike complète. J'ai montré à Estoril que lorsque je comprends la moto, je peux être rapide, et donc je suis sûr qu'avec l'aide de l'Outdo TPR Team Pedercini je vais continuer à progresser et ensuite nous pourrons montrer notre vrai potentiel en WorldSBK. Je suis plein de confiance pour l'avenir."

"Je tiens à remercier tout particulièrement mes parents et ma sœur qui m'ont tant donné et ont toujours été là pour moi, même dans les moments difficiles. Je voudrais terminer en souhaitant à l'équipe BMRT 3D Maxxess le meilleur pour le reste du championnat du monde d'endurance. C'est dommage que je ne puisse pas être là avec eux pour me battre pour le titre, mais je serai avec eux mentalement. Merci à eux pour l'opportunité de participer à ces courses EWC et merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé des messages sympathiques sur les médias sociaux, on se voit à Assen."

Fort de sa première victoire dans le championnat du monde, le jeune Belge se dirige maintenant vers le circuit TT d'Assen, aux Pays-Bas, où il participera à la cinquième manche du championnat du monde FIM Superbike avec le Outdo TPR Team Pedercini.