Le championnat du monde de Superbike accueillera une nouvelle tête à Estoril et elle est Belge ! Loris Cresson effectuera son baptême de feu dans la série, lui qui sort de trois saisons complètes en WorldSSP. Auteur d’une 11e place sous la pluie à Catalunya, le Brabançon de 22 ans, qui a également disputé une course de Moto3 au Qatar il y a quelques années, enfourchera une Kawaski ZX-10RR pour le compte de l’écurie Pedercini.

« Je suis ravi de rejoindre l'équipe Pedercini pour la dernière manche du championnat du monde Superbike de cette année », commente Loris. « Honnêtement, après la saison difficile et l’année que nous avons eue, c’est la meilleure chose qui soit. J'ai hâte d'arriver au Portugal, de comprendre la moto et de découvrir toutes les nouveautés. Ce sera étrange d'être sur la même piste avec les gars que je regarde habituellement à la télé et que j'ai regardés quand j'étais plus jeune. Me dire que je vais dompter une Superbike et être dans le même Superpole par exemple que Scott Redding ou Jonathan Rea ou Leon Haslam est fou. Je me souviens qu'à Barcelone, j'ai vu Leon et il m'a dit bonjour et maintenant je vais rouler avec toutes ces personnes. »

«Nous n'avons jamais abandonné cette année », souligne-t-il. « Je sors de trois saisons en World Supersport et j’ai connu quelques bonnes courses, mais cette année a été difficile, mais parfois c’est comme ça. Nous pouvons maintenant terminer l'année de façon positive. Je pense que la catégorie me conviendra, j’ai couru en World Endurance et je ne me suis pas mal débrouillé. Je sais qu'il y aura beaucoup de travail, mais j'aime le travail et je suis prêt. Je tiens à remercier Imre et Team Toth de nous avoir permis de partager leur garage cette année. C'est un bon groupe de personnes et je n'ai que de bonnes choses à dire à leur sujet. Je tiens également à remercier Lucio Pedercini et David Salom de m'avoir donné cette opportunité. »