Le Norvégien Andreas Mikkelsen a pris la tête du rallye de Suède devant notre compatriote Thierry Neuville (Hyundai i20) après une deuxième journée marquée par les défaillances du Français Sébastien Ogier et du Finlandais Jari-Matti Latvala, partis à la faute dans l'avant-dernière spéciale de vendredi.

Mikkelsen (VW Polo-R) possède un peu plus de 19 secondes d'avance sur Neuville et son co-pilote Nicolas Gilsoul, 2e, et sur le Norvégien Mads Ostberg (Citroën DS3), 3e.

Ogier (VW Polo-R), champion du monde en titre et leader du championnat, pointe en 4e position à 24 secondes de son équipier.

Le Français, qui avait signé trois des quatre premiers temps "scratches", a ensuite été trahi par des essuie-glaces tombés en panne (lors de la 5e des neuf spéciales du jour) avant de heurter un mur de neige dans la dernière, concédant alors plus d'une trentaine de secondes.

Si rien n'est perdu pour Ogier, la situation de Latvala est bien plus compliquée. Le Finlandais, déjà vainqueur à trois reprises en Suède, a perdu plus de huit minutes à la suite d'une sortie de route à 500 m de l'arrivée de la 8e spéciale. Il était 23e, à 8 min 27 sec du leader.

Samedi, huit spéciales (134 km chronométrés) figurent au programme.