25 H VW Fun Cup

Avec une trentaine de candidats à la victoire, quasi tous passés au moteur diesel

FRANCORCHAMPS Depuis cette année, les 25 H VW Fun Cup ont au moins un peu commun avec les 24 H du Mans : la domination des moteurs diesels.

Apparu l'an dernier en version expérimentale, le nouveau bloc TDI FAP BlueMotion a vite fait des adeptes. Aujourd'hui, ils sont une quarantaine, soit quasi un quart du plateau de 151 VW Fun Cup, à en être équipés.

Si les nouvelles Fun carburant au mazout sont bien dans l'air du temps, avec 30 % de diminution de la consommation, 20 % d'émissions de CO2 en moins et une diminution de 40 % du bruit, l'argument le plus séduisant est d'ordre chronométrique. Car comme les protos Audi, les diesels sont plus performantes que les essences .

Pas assez toutefois pour que chez Speedworld (ex-PRC) on envisage une règle d'équivalence... Mais suffisant pour que la majorité des prétendants à la victoire ait opté pour du nouveau matériel. Du pain béni pour le Dubois Racing dont le génial concept subit une légère érosion chez nous, mais s'internationalise de plus en plus. Au point que les Belges ne sont plus maîtres chez eux. Et que les étrangers représentent une bonne moitié du plateau de 700 pilotes avec près de 200 Français, une petite centaine d'Anglais, mais aussi de véloces Italiens et Allemands.

L'an dernier, l'honneur avait de justesse été sauvé par Gilles Debrus, le Belge associé aux trois lauréats britanniques.

Impossible de citer tous les candidats à leur succession tant ils sont nombreux. Plus que jamais, la différence se fera dans la capacité à éviter les embûches, les ennuis mécaniques mais surtout les accrochages, quasi inévitables quand on mélange un panel aussi hétéroclite de pilotes : une vingtaine de professionnels côtoyant des jeunes loups, des PDG, des vrais amateurs ou encore quelques peoples comme Jean-Pierre Pernaut et les finalistes de la Nouvelle Star (avec Soan, Leila...) qui monteront en scène ce soir pour un concert gratuit. Comme l'entrée aux 25 H et ses nombreuses animations.

Un étonnant cocktail faisant des 25 H une des courses les plus sympas de l'année. "Mais aussi une des plus dures à gagner" , dixit le double champion de Belgique Fred Bouvy qui rêve de s'imposer dans cette course de fête , sa cinquième du week-end.



© La Dernière Heure 2009