En 650cc, Smets paraît très à l'aise

MONTEVARCHI Personne n'émet le moindre doute quant à la poursuite de la campagne victorieuse de Joël Smets en 650cc. C'est donc vers la seconde place que les regards se tournent, surtout ceux des amateurs belges. Cédric Mélotte a ravi ses supporters en occupant deux fois une marche du podium. Le Wallon a pris conscience de ses possibilités et, sans un ennui de frein arrière en fin de manche, il n'est pas dit qu'il n'aurait pas fait mordre la poussière allemande à Javier Garcia Vigo. C'est en tout cas ce que Smets espère: voir Melotte ravir la seconde place à l'Espagnol et ainsi lui donner un peu plus d'air au classement du championnat. Car si Smets a triomphé trois fois, Garcia Vigo a occupé trois fois la seconde place, minimisant ainsi l'écart entre les deux hommes. La prestance de Smets et de Mélotte fait presque oublier les sorties d'un autre compatriote, Danny Theybers, qui occupe la quatrième place de cette hiérarchie des gros cubes, mais il est vrai à quelques bonnes encablures des leaders.

La bataille des 125cc est, elle, autrement plus passionnante, surtout depuis que Michael Maschio, le tenant du titre, s'est ensablé en Hollande. Voici le Français obligé d'entamer une course-poursuite derrière le jeune Batave Mark De Reuver (leader de ce Mondial), mais aussi derrière notre compatriote Steve Ramon (qui n'accuse qu'une unité de retard) et l'Italien Andréa Bartolini, le seul du quatuor de tête à avoir fait confiance à un moteur quatre temps. Le seul aussi à perturber cette meute de 125 deux-temps et qui espère ce passage sur ses terres pour troquer ses habituelles troisièmes places pour un succès. Bartolini en est capable, d'autant qu'il pourra compter sur un allié de poids dans cette bataille des moteurs deux temps contre quatre temps, en la personne de Stefan Everts. Ni plus, ni moins.

© Les Sports 2003