Toujours pas de favori en Moto GP après une première moitié de Mondial

Alors que le Mondial entre dans sa deuxième moitié, impossible de désigner un champion.

Jacquemotte Philippe
775567800
©AFP
La semaine dernière, le double champion du monde, Casey Stoner, s’est interrogé sur la valeur du championnat en cours, l’Australien estimait qu’en l’absence de Marc Marquez la valeur du championnat s’affaiblissait, et qu’avec les doubles Grand Prix mis en place le circuit sélectionné favorise...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité