Moto GP: Francisco Bagnaia décroche la pole en Espagne

L’Italien s’élancera de la pole position devant Quartararo et Aleix Espargaro.

Jacquemotte Philippe
775806370
©AFP

Soulagement dans le box Ducati. Une semaine après que Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati corse, ait frappé sur la table, déclarant qu’il serait temps que les motos d’usine gagnent, Francesco Bagnaia renoue avec la pole position et des bonnes sensations. Le vice-champion du monde a, en effet, retrouvé ce qui lui avait permis de contester le titre à Quartararo l’an dernier, et s’est enfin offert une performance digne de son rang et de son statut de candidat au titre 2022. Solide depuis le début du week-end, malgré une épaule blessée, le Turinois s’est non seulement hissé en première ligne mais il a aussi réalisé le nouveau record de la piste à Jerez, reléguant son rival de chez Yamaha à plus de quatre dixièmes. Un résultat que Pecco attendait depuis longtemps.

"Malgré ma chute j'ai eu la chance de rouler à Portimão, et aujourd'hui je me suis à nouveau senti bien avec la moto, expliquait l'Italien en conférence de presse. Le feeling était de retour au freinage, j'ai amélioré à chaque séance." Cette première place sur la grille, cela faisait cinq Grands Prix qu'il l'attendait, et hier, il a été la chercher. "C'est le meilleur tour que j'aie jamais fait. Tout était parfait. J'ai essayé d'attaquer et je n'ai fait aucune erreur."

Pour Bagnaia cette pole position est synonyme de réel départ de la saison. Fini les tergiversations et les commentaires sur les pièces à tester et ce châssis 2022 équipé du moteur 2021 qu'il ne parvenait pas à comprendre. Cette fois l'Italien y croit et sent la victoire à sa portée. "Bien sûr que je veux gagner, mais pour moi le plus important sera de se battre et de rester devant. C'est ma première opportunité cette année de jouer la victoire."

Une victoire qu'il disputera sans doute face à Fabio Quartararo, mais sans prendre tous les risques puisque le Français compte 38 points de plus au championnat. Bagnaia entend rouler avec sa tête : "c'est sûr qu'il est temps de penser aux points et au championnat", conclut l'Italien, rassuré par la 4e position de son équipier Jack Miller.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be