Suzuki quitte le MotoGP

La nouvelle va bouleverser le marché des transferts.

Philippe Jacquemotte
Suzuki quitte le MotoGP
©AFP

Comme annoncé au lendemain du Grand Prix d’Espagne, Suzuki veut se retirer à la fin de cette saison. Si le promoteur du championnat rappelle que Suzuki est sous contrat jusqu’en 2026, le constructeur japonais est bien en négociation avec Dorna pour officialiser la chose.

Dans le paddock, c’est la consternation. Un constructeur qui quitte le championnat du monde, ce n’est jamais une bonne nouvelle, surtout quand il a remporté le titre il y a seulement deux ans avec Joan Mir. Joan Mir qui se retrouve sur le marché, comme son équipier Alex Rins, deux pilotes très bien cotés qui sont 4e et 6e au classement.

Mir est souvent cité chez Repsol Honda, avec qui il est en contact, à la place de Pol Espargaro. L’équipier de Marc Marquez est en fin de contrat et il n’est que 12e au championnat. Rins, lui, pourrait prendre la direction de Yamaha. L’écurie d’usine a confirmé que Morbidelli avait un contrat pour 2023, mais l’Italien a reconnu lui-même qu’il ne se sent pas à l’abri, et sa 16e place au classement ne plaide pas pour lui. L’issue viendra peut-être de la retraite probable de Dovizioso qui pourrait céder sa place à Franco Morbidelli et permettre à Alex Rins de devenir l’équipier de Quartararo. Le marché des transferts va être agité.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be