MotoGP: Aleix Espargaro en pole chez lui en Catalogne, devant Quartararo 3e

Sur les terres qui l'ont vu grandir, l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia) partira en pole position du Grand Prix de Catalogne dimanche en MotoGP avec l'ambition de reprendre les commandes du championnat au Français Fabio Quartararo, 3e des qualifications.

MotoGP: Aleix Espargaro en pole chez lui en Catalogne, devant Quartararo 3e
©AFP

Le Catalan, actuellement deuxième au championnat du monde, a été plus rapide que l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati) et que Quartararo (Yamaha). Seuls huit points séparent actuellement Espargaro du Français au championnat.

Depuis le début du week-end et les premiers essais libres, le natif de Granollers, ville située à quelques kilomètres du circuit, survole la concurrence. L'enfant du pays s'est même offert le record de la piste - d'abord lors de la troisième séance d'essais libres samedi matin, avant de l'améliorer en qualifications.

Sous des températures dépassant les 30 degrés dans l'air et les 55 degrés sur la piste, "les conditions étaient super difficiles", a pourtant reconnu le poleman.

Pour décrocher la première position et signer en prime le nouveau record, "j'ai fait un tour complètement fou, en glissant partout et en réalité je n'ai pas vraiment apprécié ce tour, j'étais à la limite dans chaque virage", a-t-il expliqué.

Zarco 4e et confiant

A 32 ans, l'Espagnol signe la quatrième pole de sa carrière -- sa deuxième cette saison. En avril dernier, lors de la 3e manche de l'année en Argentine, il avait déjà réussi la pole position avant de s'offrir la victoire du GP -- la première victoire de sa carrière toutes catégories confondues -- et de prendre pour un temps les commandes du championnat. Il offrait également à Aprilia la première victoire de son histoire en MotoGP.

Un solide concurrent pour le titre que le champion du monde en titre Quartararo n'avait d'ailleurs pas vu arriver: "Je ne m'attendais pas du tout à ça, ça me surprend car il n'avait fait que deux podiums dans sa carrière", avait-il déclaré fin mai à l'AFP.

Cette saison, l'Espagnol est sur une belle dynamique, notamment depuis le retour du MotoGP en Europe, avec cinq podiums de rang (Argentine, puis Portugal, Espagne, France et Italie).

Derrière les pilotes de tête en terres catalanes, la deuxième ligne -- 100% Ducati -- est revenue samedi au deuxième Français du paddock Johann Zarco (Ducati-Pramac), 4e, devant l'Italien Fabio Di Giannantonio (Ducati-Gresini), et l'autre pilote Ducati Pramac, l'Espagnol Jorge Martin.

Pour la course, "je pense que je peux avoir le rythme (...) les sensations étaient bonnes", s'est félicité Zarco, deuxième de l'épreuve la saison dernière. Face au niveau relevé de la concurrence devant lui, "il sera important d'être puissant dès le départ pour prendre immédiatement l'avantage", a assuré le Cannois de 31 ans, qui pourra compter sur les supporters français, nombreux en Catalogne.

Bastianini loin derrière

L'Italien Enea Bastianini (Ducati-Gresini), actuel troisième du championnat, signe la mauvaise opération de la journée et ne partira que de la 14e place dimanche. Le Portugais Miguel Oliveira (KTM), qui s'était imposé l'année dernière sur le tracé, partira de la 16e position.

Absent en Catalogne, le sextuple champion du monde de la catégorie, l'Espagnol Marc Marquez (Honda), opéré cette semaine pour la quatrième fois au bras droit après une chute en 2020, est forfait pour une durée indéterminée. Il pourrait manquer le reste de la saison.

Il a été remplacé par l'Allemand Stefan Bradl, qui partira de la 21e place dimanche.

Autre Marquez du paddock, Alex, son frère, n'a pas pu disputer les qualifications après une violente chute en début d'après-midi lors de la quatrième - et dernière - séance d'essais libres.

Le pilote de l'écurie Honda-LCR a été conduit au centre médical et pour le moment, aucune information n'a été confirmée concernant sa présence au départ de la course dimanche, à 14H00.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be