MotoGP: Johann Zarco signe la pole position du Grand Prix de Grande-Bretagne

Très en forme depuis le début du week-end, Johann Zarco s’offre un nouveau record de la piste.

Philippe Jacquemotte
MotoGP: Johann Zarco signe la pole position du Grand Prix de Grande-Bretagne
©AFP

Après six semaines de vacances Johann Zarco est l’homme en vue depuis le début des essais de ce Grand Prix de Grande-Bretagne. Premier des EL1, 4e des EL2 et EL3, le Français a réalisé un chrono exceptionnel lors des qualifications pour signer sa deuxième pole position de la saison, la huitième de sa carrière. Il s’élancera devant Jack Miller et Maverick Viñales, qui poursuit sur sa lancée après avoir retrouvé le podium, après un an, à Assen.

« C’est bien, c’est très bien, déclarait le pilote Ducati, en descendant de sa machine. Silverstone est un circuit mythique et pouvoir y être à l’aise et rapide est une grande fierté. J’ai pris confiance dans la dernière séance, j’ai vu que j’arrivais à tourner en 1’58 avec pas mal de contrôle, il fallait juste en faire un peu plus en qualifications, je suis content. »

Un nouveau record de la piste réalisé par les six premiers pilotes sur la grille de départ et un Aleix Espargaro héroïque. L’Espagnol a été victime d’une grosse chute lors de la quatrième séance, quelques minutes avant les qualifications. Il est passé par le centre médical qui n’a pas diagnostiqué de fracture et lui a donné le feu vert pour continuer. Le manager d’Aprilia voulait bien en rester là mais bien que boitillant le Catalan est remonté sur sa moto et a été le premier à descendre sous les 1’58, une performance que Zarco, Viñales, Miller, Quartararo et Bagnaia ont amélioré par la suite, formant ainsi les deux premières lignes de la grille de départ.

Pour Zarco, ce départ en pole est peut-être de bon augure dans l’optique de sa première victoire en MotoGP. Notamment parce qu’Aleix Espargaro est blessé et aussi parce que Fabio Quartararo va devoir effectuer un long lap penalty, suite à sa chute lors de l’attaque sur Espargaro aux Pays-Bas. Le pilote niçois s’y est préparé, durant les essais libres il a plusieurs fois emprunté le tour long, de manière à repérer la meilleure trajectoire.

La bagarre entre Bastianini, 8e, et Martin, 9e, sera intéressante aussi. Les deux hommes voulant se mettre en évidence pour gagner le guidon de la deuxième Ducati officielle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be