Le Grand Prix moto d'Argentine, qui devait se tenir du 17 au 19 avril à Termas de Rio Hondo, a été reporté du 20 au 22 novembre en raison de l'épidémie de coronavirus, ont annoncé mercredi les organisateurs dans un communiqué.

Pour permettre ce report, la finale du Championnat du monde de vitesse moto à Valence (Espagne) a de nouveau été décalée du 22 au 29 novembre, précisent la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), l'IRTA (International Road-Racing Teams Association), qui représente les équipes, et Dorna Sports, le promoteur du MotoGP.

C'est la quatrième manche de l'année à être affectée, décalant le début de la saison MotoGP au Grand Prix d'Espagne à Jerez, en principe le 3 mai, après le report ou l'annulation des trois premières épreuves.

Le GP inaugural au Qatar dimanche a été annulé en catégorie MotoGP en raison des restrictions imposées aux déplacements des personnes en provenance d'Italie, pays parmi les plus touchés par l'épidémie. Les courses de Moto2 et Moto3 ont par contre eu lieu, pilotes et équipes se trouvant déjà sur place pour des essais de pré-saison.

Le GP de Thaïlande à Buriram, initialement prévu le 22 mars, a été décalé au 4 octobre dans toutes les catégories, de même que le GP des Amériques à Austin (Texas) du 5 avril au 15 novembre.

L'épidémie de nouveau coronavirus bouleverse les calendriers sportifs, notamment en sports mécaniques.

Alors que le premier Grand Prix de F1 de 2020 doit se tenir de vendredi à dimanche à Melbourne, en Australie, trois membres d'écuries ont été placés à l'isolement et testés pour le Covid-19 après avoir présenté des symptômes grippaux, a-t-on appris mercredi.

La manche suivante, à Bahreïn le 22 mars, doit se dérouler à huis clos et le GP de Chine, prévu initialement à Shanghai le 19 avril, a été reporté à une date non précisée. Des interrogations entourent aussi la première course de l'histoire au Vietnam le 5 avril.

En Formule E, les ePrix de Sanya (Chine), Rome et Jakarta ont été reportés à des dates à déterminer.