Après son retour manqué, il y a quinze jours à Jerez, Marc Marquez ratera également ce Grand Prix de République tchèque. L’Espagnol a été réopéré lundi, la plaque fixant son humérus fracturé ayant cassé alors qu’il essayait d’ouvrir une fenêtre.

"C’est probablement dû au surplus de stress qu’il a eu dans le bras, a expliqué Alberto Puig, le team manager Honda. Nous étions allés à Jerez avec la conviction que nous pouvions le faire. Les médecins étaient d’accord et ils ne nous ont jamais dit que cette plaque pouvait casser. Si nous avions eu cette information, nous ne serions pas allés au Grand Prix d’Andalousie."

Parce que Marquez avait tout fait pour revenir, quatre jours seulement après son opération. Trop vraisemblablement. Parmi les tests physiques qu’il avait dû accomplir pour prouver la résistance de son bras cassé, il y avait notamment une série de pompages. Un retour précipité qui finalement s’avère plus pénalisant puisqu’au lieu de rater une course, l’Espagnol va maintenant en rater une deuxième, voire plus, vu que trois Grands Prix s’enchaînent en autant de week-ends. Étant donné que Honda a décidé que, cette fois, le pilote ne reviendra que quand il sera à 100 %, si le champion du monde ne prend pas le départ des courses de République tchèque, d’Autriche et de Styrie, cela fera cinq résultats blancs, autant dire que sur cette saison de quatorze épreuves, bye-bye le titre mondial.

Du coup Fabio Quartararo peut viser une troisième victoire consécutive et Maverick Viñales un troisième podium. Les deux candidats au titre pour Yamaha ont l’occasion de prendre plus de soixante points d’avance sur le pilote Honda. S’il est trop tôt pour gérer, il est déjà temps de commencer à réfléchir pour engranger des points sans tenter le diable.

Du côté d’Andréa Dovizioso, il est par contre urgent de retrouver les avant-postes. L’absence de Marquez est inespérée pour l’Italien, triple vice-champion du monde, qui espère que la piste de Brno, plutôt favorable à Ducati, lui permettra de renouer avec la victoire. Dovi n’a achevé les essais libres qu’à la quinzième place, alors que la première Ducati, celle de Zarco est quatrième, dans le même dixième que Quartararo (1er). Bradl qui remplace Marquez a achevé la séance à la dernière position.