Il ne reste que quatre Grands Prix au calendrier, les États-Unis ce week-end, puis le Portugal, Misano et enfin Valence, soit 100 points à prendre. Avec 48 unités d’avance sur Francesco Bagnaia, le leader du championnat, Fabio Quartararo, peut commencer à gérer : s’il devait terminer quatre fois sur le podium tandis que le pilote Ducati signerait quatre victoires, le Français remporterait le titre avec 12 points de plus que son rival.

Sur les quatorze Grands Prix disputés, le pilote Yamaha en a remporté cinq, est arrivé quatre fois sur le podium et a inscrit des points à chaque course. Du coup, Lin Jarvis, le directeur de Yamaha Motor Racing y croit : "Je ne suis pas inquiet. Francesco est très rapide mais on a vu à Misano que Fabio faisait quasiment jeu égal avec lui. J’espère que nous pourrons conserver notre avance et être sacrés avant Valence."

De l’autre côté du paddock, Paolo Ciabatti, le directeur de Ducati Corse, reconnaît la belle saison de l’adversaire : "Quartararo a fait une saison fantastique, il mérite d’être en tête du championnat."

Ciabatti ajoute qu’il n’a plus le sort de l’écurie en main : "Nous sommes où nous sommes, tout ce que nous pouvons faire, c’est d’essayer de gagner des courses. Après, on verra."

On verra ! C’est aussi ce que se dit Francesco Bagnaia, conscient que la tâche est énorme. "Je cours contre un adversaire très fort, admet le Turinois. La seule solution, c’est de le devancer à chaque Grand Prix ; ce ne sera pas facile. Et encore, s’il n’y a que ça, que moi, cela ne suffira pas. Il faudrait que Fabio commette une erreur ; je ne souhaite pas que cela arrive."

Reste que l’erreur est peu probable. Jusqu’ici, le pilote Yamaha n’en a fait aucune, sachant se contenter de quelques points quand la victoire est hors de portée. Le Français ne fera plus de folie cette année : "Si je vois que la situation est délicate, je ne dépasserai pas mes limites."

Pression sur l’Italien, qui, s’il devait tomber dimanche, pourrait se retrouver distancé de 73 unités alors qu’il n’en resterait plus que 75 à distribuer.