Les temps sont durs pour les équipes moto et Pruestel, qui avait recruté notre compatriote pour deux saisons, n’y échappe pas, par conséquent l’équipe allemande a conclu un partenariat avec une formation espagnole pour la saison prochaine. Problème cette formation a déjà son pilote et Pruestel a choisi de conserver Jason Dupasquier, lui aussi germanophone, bref il n’y aura plus de place pour Barry dans l’équipe l’an prochain. « Nous avions un pré-contrat pour deux saisons » explique Freddy Tacheny, le président de Zelos, qui gère la carrière de Barry. « Nous attendions le contrat définitif qui tardait à venir, on comprend mieux pourquoi ». Ironie de l’histoire c’est Pruestel qui avait insisté pour que Barry signe pour deux saisons, l’équipe ayant deux rookies elle voulait être certaine de pouvoir tirer les bénéfices de cette saison de formation. Une mauvaise nouvelle pour le Belge, plus jeune pilote du plateau, après seulement cinq Grands Prix et qui n’est en rien liée à ses résultats même si Barry n’a pas encore marqué de points. « Cette décision n’a rien à voir avec Barry », précise encore le manager, « Pruestel est très content de sa progression mais il a choisi celui qui lui offre le plus de retombées en Allemagne et en Suisse. L’équipe m’a garanti un soutien total jusqu’à la fin de la saison. »

L’entourage du Belge encaisse et dit même comprendre la position de l’équipe. Un seul objectif désormais pour Barry, se montrer le plus rapide et le plus consistant possible pour se montrer et séduire une autre équipe. Zelos profitera du Grand Prix de ce week-end à Saint-Marin pour reprendre des contacts et trouver un nouveau guidon à notre meilleur espoir pour 2021. (P.Jq.)