Depuis le précédent Grand Prix sur le Motorland Aragon, on sait que la piste d’Alcañiz convient bien à Honda qui avait placé trois pilotes dans le top 8 dimanche passé : Marquez 2e, Nakagami 5e et Crutchlow 8e.

Une domination du constructeur japonais qui s’est confirmée depuis vendredi mais avec cette fois un nouvel invité surprise. Après Alex Marquez, voici Takaaki Nakagami, dans les deux plus rapides de toutes les séances d’essais, ce n’est donc pas un hasard de le voir en pole position.

Une première pour le Japonais qui dispute sa troisième saison en catégorie reine et qui n’a à son palmarès que deux poles et deux victoires en Moto2. Discret, Nakagami n’en est pas moins efficace, parce que derrière le quatuor qui dispute officiellement le titre : Mir, Quartararo, Viñales, Dovizioso, le cinquième de la liste, c’est lui.

Et son retard de 29 points sur le leader, alors qu’il en reste 100 à distribuer, n’a rien d’insurmontable. De plus, le Japonais est gonflé à bloc depuis vendredi, fort d’un nouveau contrat signé avec Honda pour deux ans et avec une machine d’Usine.

"Ce week-end je suis très confiant", annonçait le futur équipier d’Alex Marquez. "Avec le renouvellement de mon contrat me voilà totalement libre, je n’ai plus à me soucier de mon avenir, je ne ressens pas de stress. Je suis comme un gamin, j’apprécie chaque tour sur la moto, je pense qu’il est temps de montrer qu’on peut finir sur le podium."

Voilà qui continuerait à brouiller les cartes tant les vainqueurs potentiels sont nombreux. Morbidelli et Rins qui s’élanceront derrière le japonais. Viñales, Zarco et Quartararo qui partiront de la deuxième ligne, voire Alex Marquez, 10e chrono, et Joan Mir, 12e.

Ceux qui semblent en revanche mal embarqués ce sont les pilotes Ducati. Si Zarco a réussi a tiré son épingle du jeu les autres ont sombré, avec Miller 14e et Dovizioso 17e.

1re ligne : 1. Takaaki Nakagami (JPN/Honda-LCR) ; 2. Franco Morbidelli (ITA/Yamaha-SRT) ; 3. Alex Rins (ESP/Suzuki) 2e ligne : 4. Maverick Vinales (ESP/Yamaha) ; 5. Johann Zarco (FRA/Ducati-Avintia) ; 6. Fabio Quartararo (FRA/Yamaha-SRT) 3e ligne : 7. Cal Crutchlow (GBR/Honda-LCR) ; 8. Miguel Oliveira (POR/KTM-Tech3) ; 9. Pol Espargaro (ESP/KTM)