Les concurrents engagés au rallye d'Australie, dixième des treize manches du championnat mondial, disputeront jeudi (02h30 de notre heure, vu le décalage horaire) la spéciale qualificative avant d'entamer l'épreuve par un double passage dans la superspéciale de Coffs Harbour (1,6 km). Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul abordent ce rendez-vous dans un état d'esprit très différent de celui qu'ils affichaient au départ du Deutschland.

"C'est la première fois que nous participons à cette épreuve, et nous devons évidemment en tenir compte dans notre approche", explique en effet Neuville. "Nous nous sommes bien préparés en étudiant beaucoup de vidéos de caméras embarquées de 2011 avant d'entamer les reconnaissances. Les spéciales sont très rapides, certains les comparant même à celles du rallye de Finlande, sans les sauts. Il risque d'y avoir de grosses ornières lors du second passage et dès lors, la position sur la route sera comme toujours un élément-clé".

Le Saint-Vithois se montre confiant quant à la compétitivité de sa monture sur ce terrain. "La Ford Fiesta WRC ayant été très performante en Finlande, je ne vois pas pourquoi il en irait autrement en Australie. Simplement, n'ayant pas eu d'essais avant le départ, j'aurai besoin d'un peu de temps pour affiner les réglages."

Rayon ambitions, Thierry Neuville reste réaliste. "J'aimerais évidemment poursuivre ma série de podiums mais honnêtement, je pense qu'un top 5 serait déjà un bon résultat", admet-il. "Mon objectif est de conserver la 2-ème place du championnat jusqu'à la fin de la saison.