La commission Grand Prix du MotoGP, catégorie reine du championnat du monde de vitesse moto, a annoncé vendredi avoir apporté de nouvelles modifications au règlement 2020 au regard de la crise actuelle engendrée par la pandémie de coronavirus.

La principale modification concerne les pilotes invités. En effet, la commission GP a décidé de suspendre toute les invitations pour la saison 2020. Cette décision, qui doit permettre de réduire les coûts, va aussi et surtout restreindre le nombre de pilotes au départ des épreuve. Cet aspect pourrait s'avérer essentiel si l'ensemble du championnat venait à se disputer à huis clos.

"L'idée est de réintroduire ces invitations en 2021, mais cet arrêté sera réexaminé en amont de la saison 2021", a précisé le communiqué.

Cela empêchera notamment un retour en course du jeune retraité espagnol Jorge Lorenzo au guidon d'une Yamaha, pour qui il est pilote d'essai.

Il a également été décidé que KTM et Aprilia, derniers constructeurs arrivés en MotoGP, ont désormais jusqu'au 29 juin pour fournir des échantillons de leur moteur et ainsi l'homologuer pour 2020 et 2021.

Les onze premiers rendez-vous de la saison ont été soit reportées, soit annulées à cause de la pandémie. Dans l'état actuel des choses, la reprise pourrait s'effectuer le 19 juillet à Jerez. Ce GP d'Espagne devrait se tenir à huis clos, sous haute surveillance sanitaire et avec un nombre réduit de personnes sur le paddock.