Oscar Piastri est sans nul doute le pilote de formule de promotion le plus en vogue depuis trois ans. Digne successeur des Mark Webber et autres Daniel Ricciardo, le jeune Australien a tout raflé partout où il est passé. Lauréat de Formule Renault Eurocup en 2019 (avec un certain Ugo De Wilde comme adversaire), champion de Formule 3 FIA en 2020, le jeune loup de 20 ans a enchaîné avec le titre très convoité en Formule 2 lors de la manche finale sur le circuit de Yas Marina.

Grâce à sa troisième place en course 1 de l'anti-chambre de la Formule 1 après avoir réalisé le meilleur temps des qualifications pour la 5ème fois d'affilée, le pilote Prema a fait fi de sa 10ème position au départ du fait de la grille inversée pour remonter et marquer assez de points pour être sacré. La victoire est revenue à Jehan Daruvala (Carlin) devant Felipe Drugovich (Uni-Virtuosi). Tout comme Charles Leclerc et George Russell dans un passé proche, le natif de Melbourne fait partie des rares à avoir été sacré en F2 dès sa première année.

Ce titre ne suffira hélas pas à Piastri pour trouver un volant de titulaire en F1 l'an prochain. L'écurie Alpine, hélas complète avec Fernando Alonso et Esteban Ocon, ne peut lui proposer qu'un poste d'essayeur alors qu'il est membre-phare de l'Alpine Academy. Mais une place pourrait se libérer chez les Bleus en 2023 si Alonso devait se lasser de son aventure à Enstone. C'est un futur ex-pensionnaire de l'académie diepoise, Guanyu Zhou, qui a décroché le dernier volant chez Alfa Romeo Racing moyennant quelques gros billets.

C'est justement le Chinois (Uni Virtuosi) qui a signé la victoire en course 2 tandis que Piastri a dû renoncer suite à une accrochage avec Roy Nissany (DAMS). La dernier course de la saison 2021 de F2 aura lieu dimanche matin à 10h00, heure belge.