GP des États-Unis

Auteur d'un départ détonant, il signe son retour au premier plan

motocyclisme

LAGUNA SECA Privé de victoire depuis Barcelone l'an dernier, Dani Pedrosa-le-malchanceux (chutes en cascade et blessures sérieuses) a connu un week-end flamboyant au pays de l'oncle Sam, alors que plusieurs de ses congénères, Lorenzo en tête, se sont blessés lors des essais.

Réalisant un départ prodigieux qui le projeta de la 4e place sur la grille à la première à l'issue du premier virage, l'officiel pilote Honda imposa une cadence que seul Rossi parvint à suivre. En fait, Pedrosa parvint à creuser un écart important à mi-course avant que Rossi ne revienne sur lui en l'entame du dernier tour avec la possibilité de changer la trame finale, mais l'Espagnol a tenu bon.

"Cette victoire me procure un énorme bonheur", avouait le pilote catalan. "Surtout après l'année difficile que je viens de vivre et les problèmes encourus depuis ma chute en Allemagne, mais je n'ai jamais abandonné. Mon team non plus. Je salue particulièrement les médecins qui m'ont toujours aidé et suivi."

Deuxième au final dans la roue d'un Pedrosa qui n'aurait peut-être pas pu résister un tour de plus, Rossi insistait sur sa bonne opération au Championnat : "Je n'ai pas été assez rapide dans la 1re moitié de la course pour suivre le rythme soutenu de Dani. Lorenzo (NdlR : après la chute de Dovizioso devant lui au 6e tour, le Majorquin est brillamment revenu dans le sillage de son coéquipier) et moi, nous avons attaqué très fort dans les dernières boucles. Mais ce n'était pas facile car Jorge me mettait la pression."

Et de poursuivre : "Il a même réussi à me passer, mais a ensuite manqué son freinage et a été tout près de finir dans les graviers. Je me suis ensuite retrouvé seul en chasse de Dani, mais il a tenu bon jusqu'à l'arrivée. L'important pour moi, ce sont les 20 points engrangés. J'essaierai d'être à nouveau compétitif au Sachensering."



© La Dernière Heure 2009