Pierre Delettre n'a pas sa langue en poche. Interviewé par Eric Trippaers au micro de WRRC, l'ancien directeur de course du GP de Belgique de Formule 1 et organisateur des Legend Boucles a pourtant préfère ne rien dire quand notre collègue lui a demandé ce qu'il pensait des travaux entrepris à Francorchamps où l'on fait table rase du passé: "Je pense que c'est mieux que je ne fasse aucun commentaire,"a-t-il déclaré, tenu au devoir de réserve vu qu'il est bon client du circuit.

Il s'est toutefois montré plus loquace en évoquant le cas du Raidillon. "Les pilotes ne respectent plus rien. J'ai une fois noté 140 infractions et non respect des limites de la piste à Francorchamps lors d'une séance d'une demie heure avec vingt voitures. C'est le cancer du sport automobile," a-t-il martelé.

"Les travaux entrepris au niveau du Raidillon ne vont pas du tout dans le bon sens. Ce sera encore plus une ligne droite qu'avant vu qu'il y aura désormais 20 mètres de dégagement en asphalte à droite et à gauche et non pas des bacs à graviers comme envisagé à un moment. Ce sera encore pire qu'avant. Selon moi, la seule solution est de revenir à l'ancien tracé avec un virage nettement plus prononcé. Mais pour cela, il faut élargir le pont de l'Eau Rouge."

Et pendant ce temps-là, on roule à 320 km/h à ras des murs et sans visibilité en Arabie Saoudite et cela ne semble déranger personne...