La F1 n’échappe pas à la menace coronavirus. À Melbourne, on prend toutes les précautions imaginables.

Les séances d’autographes avec les pilotes ont été annulées et les selfies, prohibés. 

Les journalistes doivent garder leurs distances avec les pilotes et plusieurs points presse ont été supprimés. Chez les teams, on surveille le moindre comportement anormal. Trois membres, un de McLaren et deux de Haas, ont été mis en quarantaine après avoir présenté des symptômes proches de ceux du Covid-19.

 L’ambiance est évidemment très pesante. Pour Liberty Media, tout annuler alors que les premiers essais sont à l’horizon serait une catastrophe humiliante. Et la purge n’est pas terminée. En FE, Jakarta a été reporté. Séoul et Paris devraient connaître le même sort. 

À Barcelone, les courses se tiennent à huis clos jusqu’à nouvel ordre. Le Grand Prix d’Espagne est donc menacé.