Le tribunal d'appel a confirmé la sanction à l'encontre du Limbourgeois condamné pour dopage.

C'est sans surprise que le Tribunal d'Appel a confirmé la sévère sanction de quatre ans de suspension de licence automobile pour Anthony Kumpen contrôlé positif à la Dexedrine lors d'un contrôle anti-dopage à l'issue des 24H de Zolder 2018, peut-on lire ce matin dans Het Laatste Nieuws.
On ne reverra donc plus le coq hasseltois sur les pistes dans le cadre d'une course avant le 14 septembre 2022. Il aura alors 44 ans.
Toujours injoignable pour répondre à nos questions, le fils du vice-président du RACB et ancien grand champion de rallycross, Paul Kumpen, va donc pouvoir désormais se consacrer à fond à son team PK et à son très jeune gamin débutant la compétition en karting. En espérant qu'il lui montre le bon exemple...