Malgré la météo, près de 1.500 spectateurs au 1er Rallycross wallon

METTET Alors que la discipline existe depuis plus de 30 ans en Belgique, le Rallycross n'avait jamais fait escale en Wallonie. Un manque comblé le week-end dernier par l'Automobile Club de Namur, qui organisait à Mettet la finale du Championnat de Belgique. En soi, le pari était déjà risqué. La météo exécrable du week-end a rendu l'opération plus périlleuse encore et les organisateurs namurois n'en menaient pas large dimanche matin. "C'était un fameux challenge, a confirmé l'organisateur Etienne Lerson. Plus important encore que ce que nous avions imaginé. Nous avons eu de la chance d'être assistés par de vrais passionnés, notamment pour placer des centaines de pneus et de ballots de paille. Mettet n'est pas un circuit permanent, mais apparemment le tracé a plu aux pilotes. Tant mieux !"

Les 1.400 spectateurs qui avaient osé affronter la pluie et le vent en ont eu pour leur argent, même si certaines catégories manquaient un peu de combattants. Mais, à défaut de quantité, la qualité était bien présente en Division 1, la catégorie reine regroupant des voitures de quatre roues motrices à moteur turbo développant plus de 500 chevaux. Des voitures extrêmement impressionnantes à voir évoluer et que le grand public n'aurait pas pu distinguer des Subaru Impreza, Ford Focus ou Skoda Fabia alignées en WRC. D'ailleurs, la voiture de Patrick Van Mechelen, vainqueur du jour et double champion de Belgique, arbore pratiquement les mêmes couleurs que les Impreza de Solberg et Atkinson... Et lorsque ces voitures s'élancent à quatre de front, le freinage du premier virage provoque chez les pilotes autant que chez les spectateurs une fameuse poussée d'adrénaline. Ajoutez à cela une D3 regroupant quelques propulsions très spectaculaires (BMW M3, Volvo 242 Turbo, Fiesta propulsion...) et quelques pilotes maladroits auteurs de figures non contrôlées, et vous comprendrez que le public a eu l'occasion de s'amuser en bord de piste. De quoi donner l'envie aux organisateurs de mettre sur pied une deuxième édition ? "On va tout analyser calmement, précise Etienne Lerson. Le bilan sportif est positif, on verra pour le bilan financier. Si on le refait, ce sera à une autre date et il y aura bien sûr des points à améliorer. C'était une première ! Mais je pense qu'il y a une volonté globale pour que Mettet revienne au calendrier 2008 !"



© La Dernière Heure 2007