Contrairement à ce qu'il espérait, Thierry Neuville ne gardera pas un bon souvenir du Tour de Corse 2015. Sur cette Île de Beauté où il avait triomphé en 2011 (dans le cadre de l'Intercontinental Rally Challenge), le rallyman belge n'a joué aucun rôle en vue.

A l'arrivée, Thierry Neuville ne cachait pas sa déception. "Un week-end à oublier au plus vite! J'ai été handicapé par du sous-virage et comme je ne sentais pas bien le grip, je ne pouvais pas exploiter convenablement ma voiture. Si j'étais satisfait au terme des manches allemande et australienne, je suis très déçu ici. Je dois à tout prix retrouver la confiance et la constance indispensables pour évoluer à mon meilleur niveau. Et pour y arriver, il faut travailler afin de passer un cap et repartir sur un bon pied. J'en arrive à me réjouir que la saison 2015 se termine, en espérant que 2016 - qui me verra disposer de la nouvelle Hyundai - me sera plus favorable et me permettra d'inverser la tendance.

"De son côté, Stéphane Prévot qui épaulait le jeune Français Stéphane Lefebvre sur une DS3 WRC a rempli sa mission en atteignant l'arrivée aux portes du top 10. "Vu le peu d'expérience de mon pilote, ce résultat est satisfaisant. Piloter une WRC sur ces spéciales et dans les conditions que nous avons connues - vendredi notamment - n'était pas évident."

Enfin, ce Tour de Corse a permis à l'équipage franco-belge Quentin Gilbert-Renaud Jamoul de décrocher le titre en JWRC (Junior World Rally Championship) à bord d'une DS3 R3 Max préparée et alignée par le team belge DG Sport Compétition.

"Nous avons pris la tête de la catégorie samedi dans la longue étape spéciale de plus de 48 km", racontait le copilote hannutois. "L'auto n'a pas connu le moindre souci et ce succès nous garantit le titre avant même l'ultime rendez-vous de notre campagne, le rallye de Catalogne. Grâce à ce succès, nous disputerons le championnat mondial WRC2 en 2016 à bord d'une DS3 R5 toujours préparée par DG Sport Compétition."