Profitant des problèmes rencontrés par le Finlandais Marcus Gronholm (Peugeot 307 WRC), l'Estonien Markko Martin (Ford Focus WRC) occupe la tête du rallye

HAGFORS Trois des cinq spéciales étaient au programme de la première journée, ce vendredi. Martin devançait les deux Citroën Xsara du Français Sébastien Loeb et de l'Espagnol Carlos Sainz, la Subaru Impreza du Norvégien Petter Solberg, la Ford Focus du Finlandais Janne Tuohino, l'autre Subaru du Finlandais Mikko Hirvonen et la Peugeot 307 CC du Finlandais Marcus Gronholm. François Duval (Ford Focus), 9e, et Freddy Loix (Peugeot 307), 10e, figuraient tous les deux dans le top 10.

L'Estonien et ses suivants immédiats avaient profité des malheurs de Gronholm sur des routes alternant glace et gravier en l'absence d'une neige attendue pour l'après-midi. Le double champion du monde finlandais, d'entrée le plus rapide (ES1), avait été retardé par un problème de direction assistée à mi-parcours de la troisième spéciale, la plus longue de l'épreuve (Granberget, 52,57 km), alors que la Peugeot détenait jusque-là les meilleurs temps intermédiaires.

La veille, Gronholm, bien que confiant et optimiste quant à la compétitivité de sa voiture, craignait néanmoins des petits problèmes de fiabilité. Des craintes qui se justifiaient, le Finlandais perdant près d'une minute en quelques 25 km et se trouvant ainsi relégué en 7e position à plus de 50 secondes de Martin, juste devant le Suédois Daniel Carlsson (Peugeot 206 WRC).

Martin ne disposait toutefois que d'une mince avance sur les deux Citroën, 14 et 17 secondes séparant le leader de Loeb et Sainz. Solberg, champion du monde en titre, pointant à 22 secondes de l'homme de tête.