A 34 ans, il remporte son premier succès mondial

KARLSTADT Si une Peugeot 206 WRC et un Finlandais se sont bien imposés lors du Rallye de Suède, deuxième épreuve du Mondial, ce n'est certainement pas ceux que l'on attendait. Douze mois après le champion du monde Marcus Grönholm, à nouveau trahi précocement par son moteur, un autre grand sympa venu du Nord a profité de l'épreuve la plus glissante du calendrier pour sortir de l'ombre et remporter tardivement (il fêtera ses 35 ans en avril) son premier succès mondial. Son nom: Harri Rovanpera, l'invité surprise des dernières 24 Heures de Zolder où il pilotait une Lamborghini Diablo.

Débutée en 1989, la carrière de ce pilote né à Jyvaskyla, centre du Rallye de Finlande, prit son véritable envol lorsque son manager Joukhi lui décrocha un volant officiel chez Seat en 1996. Plusieurs victoires en Formule 2 contribuèrent à la Coupe du Monde deux roues motrices remportée à deux reprises par la marque espagnole avant de se tourner vers la Cordoba WRC avec le peu de succès que l'on sait. Grand spécialiste de la glisse, Harri ponctua tout de même sa collaboration avec les jaunes par un podium au RAC 99. Avant de se faire remplacer par son compatriote Gardemeister et de redevenir pilote privé. Cinquième au Portugal et surtout troisième chez lui aux 1000 Lacs l'an dernier au volant d'une Toyota Corolla WRC Grifone, Rovanpera croyait avoir tiré ses dernières cartouches et se retrouver à pied lorsqu'on le quitta, dans un état proche de l'Ohio, au soir du Rallye de Grande-Bretagne, en novembre dernier.
Mais grâce à Jean-Pierre Nicolas qui cherchait un remplaçant à Delecour, le Nordique rebondissait encore avec un contrat de sept courses au volant de la championne du monde. Mais qui aurait cru qu'il s'imposerait dès son coup d'essai? Même pas son patron qui ne le nomina pas à la place d'Auriol pour les constructeurs. Une grave erreur puisque si cette superbe victoire vaut à Rovanpera d'occuper désormais la tête du Mondial à égalité avec Sainz et Makinen, elle ne rapporte pas la moindre unité aux Lionnes dont le score, après l'abandon (transmission) dans l'antépénultième spéciale d'un Auriol malade, reste désespérément vierge.
A l'image de son compatriote Grönholm l'an dernier, ce premier succès retentissant pourrait définitivement lancer un Rovanpera dont le programme pourrait s'étoffer s'il confirme au Portugal ses incroyables facultés d'adaptation.
Deuxième vendredi soir, le Finlandais profita de la fougue du Suédois Radström (il perdit une vingtaine de secondes dans un mur de neige samedi matin), par ailleurs excellent intérimaire chez Mitsubishi, et des difficultés du leader Carlos Sainz à ouvrir la route (" je glissais beaucoup trop et les spectateurs ne m'entendaient pas arriver, sans parler d'un moteur calé ", résumait le régulier Espagnol sur le podium) pour s'emparer du commandement au milieu de la seconde étape. Parfait dans son rôle de chasse-neige lors d'une ultime étape dominée par un Burns très retardé, il résista ensuite parfaitement à la pression d'un Makinen terminant sa course sur le toit alors qu'il tentait le tout pour le tout (il possédait pourtant déjà 18'' de retard) dans l'ultime chrono. En faisant craquer Tommi, Rovanpera n'a pas soulagé que Peugeot...

Le classement:
1. Rovanpera-Pietilainen (Fin/Peugeot 206 WRC) 3h27:01.1; 2. Radstrom-Thorner (Suè/Mitsubishi Carisma GT) à 27.9; 3. Sainz-Moya (Esp/Ford Focus WRC) à 37.0; 4. Gardemeister-Lukander (Fin/Peugeot 206 WRC) à 2.05.3; 5. Delecour-Grataloup (Fra/Ford Focus WRC) à 2.25.2; 6. Solberg-Mills (Nor-GB/ Subaru Impreza WRC) à 2.48.5; 7. Carlsson-Melander (Suè/Toyota Corolla WRC) à 3.18.2; 8. K. Eriksson-Parmander (Suè/Hyundaï Accent WRC) à 3.35.8; 9. C. McRae-Grist (GB/Ford Focus WRC) à 4.28.8; 10. THIRY-PRÉVOT (Skoda Octavia WRC) à 5.23.6; 11. Tuohino-Vihavainen (Fin/ Toyota Corolla WRC) à 5.46.7; 12. Martin-Park (Est-GB/Subaru Impreza WRC) à 6.10.6; 13. LOIX-SMEETS (Mitsubishi Carisma GT) à 7.54.3... 27. B. COLSOUL-T. COLSOUL (Mistubishi Lancer Evo 5) à 37.50.20 (7e Gr.N).

AUX CHAMPIONNATS

Pilotes: 1. T. Makinen (Fin), H. Rovanpera (Fin) et C. Sainz (Esp) 10 pts; 4. T. Radstrom (Suè) et F. Delecour (Fra) 6; 6. T. Gardemeister (Fin) 5; 7. A. Schwarz (All) 3; 8. F. LOIX et P. Solberg (Nor) 1.

Constructeurs: 1. Mitsubishi 23 pts; 2. Ford 14; 3. Skoda 6; 4. Hyundaï 5; 5. Subaru 4.




A lire, aussi, dans la DH-Les Sports de ce jour
- Un bon point pour Thiry, pas pour Loix