François Duval termine 27ème

HAGFORS Le Français Sébastien Loeb (Citroën Xsara) est devenu le premier pilote non-nordique à s'imposer dans le rallye de Suède, deuxième épreuve du Championnat du monde, dimanche dans la région de Karlstad. Loeb est entré dans l'histoire en s'imposant devant le Finlandais Marcus Gronholm (Peugeot 307), trois fois vainqueur de cette course, et le Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza), champion du monde en titre. Jamais auparavant, le succès n'avait en effet échappé à un Suédois où à un Finlandais, les rois de la glisse jusqu'à maintenant. Freddy Loix avait du quitter la course samedi dans la 12-ème spéciale suite à un problème moteur sur sa Peugeot 307). François Duval (Ford Focus), avait versé dans le fossé dès samedi dans la ES 9 perdant 43 minutes, a finalement poursuivi le rallye pour clôturer en 27-ème place à 53:08.9.

Dans des conditions très difficiles, dans la boue, la terre et la glace vendredi, la neige fraîche mêlée au verglas samedi, sous des chutes de neige ininterrompues dimanche, Sébastien Loeb a été le seul à ne pas commettre d'erreur, tout en démontrant une exceptionnelle vélocité sur les routes étroites des forêts suédoises où les pilotes dépassent souvent les 200 km/h entre les sapins, les bouleaux et les fossés.

Ainsi, l'Estonien Markko Martin, en tête depuis l'ES3 et la panne de direction assistée de la Peugeot 307 de Gronholm, sortait, tapait et arrachait la roue arrière-gauche de sa Ford Focus, samedi dans l'ES11. Même les plus chevronnés connaissaient une faiblesse. L'Espagnol Carlos Sainz (Citroën Xsara) partait à la faute dans l'ES8. Le grand Marcus Gronholm, double champion du monde et triple vainqueur en Suède (2000, 2002 et 2003), ne pouvait également éviter la faute, sous la pression exercée par Loeb alors aux commandes, avec un premier tête-à-queue (ES12) samedi soir, puis un second dimanche dès la première spéciale de la matinée (ES14).

Cette victoire en Suède, quinze jours après celle remportée au Monte-Carlo, permet à Sébastien Loeb de réaliser un autre exploit en obtenant un étonnant "doublé". Avec le sixième succès sa carrière, le Français prend ses distances en tête du Championnat du monde chez les pilotes.