La Bolivie qui offrira au Dakar 2017 l’essentiel de sa première semaine course ainsi que sa journée de repos dans sa capitale de La Paz, subit actuellement une sécheresse sans précédent. 

Tandis que le président Evo Morales, qui a décrété l’état d’urgence dans 7 des villes principales, demande à sa population de se préparer au pire, les coupures d’eau se multiplient et, dans les rues de la capitale, la colère gronde. Nombre de manifestations remmettent déjà en cause le passage de la caravane du prochain Dakar dont les besoins en eau sont importants…