Il étrennera en Algarve son titre de champion du monde

PORTIMAO C’est au cœur même de l’Algarve que Xavier Siméon, couronné à Magny-Cours, croisera une dernière fois le fer avec tous ses adversaires. Rendez-vous leur est donné sur le tracé ultramoderne de Portimao, inauguré l’an dernier, et qui épouse parfaitement le relief du terrain pour offrir aux pilotes des plongées spectaculaires et des montées impressionnantes.

Pour le jeune pilote de la Ducati 1.198 qui a marqué toute la saison de son sceau (4 victoires et 5 deuxièmes places), ce sera l’occasion de signer un dernier coup d’éclat avant d’envisager de nouvelles ambitions.

“Comme j’ai le titre, je n’ai plus de pression sur les épaules. Mais ce n’est pas une raison pour faire de la figuration ici. Je suis là avec l’intention de gagner. Ce sera aussi une dernière occasion de remercier Ducati, tout mon team et tous les gens qui m’ont soutenu” , déclare Xavier. Mais comme il s’agit également de battre le fer tant qu’il est chaud, Xavier profitera également de son passage au Portugal pour négocier son avenir. Surtout que plusieurs écuries s’intéressent à lui.

Le suspense reste entier en revanche en Superstock 600 cc où ils sont encore quatre pilotes talentueux à pouvoir briguer le titre : le Britannique Gino Rea, notre compatriote Vincent Lonbois et les Italiens Petrucci et Bussolotti. Troisième au classement du championnat après avoir été victime d’un stop and go en France, Lonbois pourrait décrocher la lune s’il l’emporte et si Petrucci et Rea se classent respectivement deuxième et troisième. Mais quoi qu’il en soit, le jeune pilote de Waterloo passera l’an prochain en Superstock 1.000 cc. Histoire de prendre le relais de Siméon.

Cette ultime étape de la saison désignera également le nouveau champion du monde Superbike : soit Haga, soit Spies. Le Japonais possède un maigre avantage de 10 points sur l’Américain. Haga devra toutefois terminer devant Spies dans chaque manche pour être couronné. Dans le cas contraire, l’Américain sera sacré au nombre de victoires. Enfin, si Spies s’impose dans les deux courses, il s’assurera le titre.

La tension sera aussi vive en championnat du monde Supersport entre le Britannique Cal Crutchlow et son dauphin provisoire, l’Irlandais Eugene Laverty, qui accuse un retard de 19 points mais qui évolue quelque peu à domicile puisque les quartiers de son écurie sont basés à Portimao.



© La Dernière Heure 2009