Après huit mois au garage depuis l’Aarova Rally, seule épreuve organisée en Belgique depuis le Haspengouw 2020 il y a 15 mois, le BRC va enfin reprendre quasi normalement ce samedi avec une nouvelle épreuve, le South Belgian Rally mis sur pied par l’équipe DG Sport de Christian Jupsin. Cent soixante-cinq équipages sont attendus au départ pour cette reprise sous une météo a priori clémente et avec un maximum de 4 000 spectateurs répartis en différentes bulles et zones de 300 à 400 personnes.

"Après 15 mois de semi-somnolence, on redémarre à fond les manettes", confie le G.O. Christian Jupsin. "Il faut bien comprendre qu’on n’est malheureusement pas encore tout à fait revenus à la normale. Le nombre de spectateurs sera encore limité, tandis que les pilotes comme tous les membres de leur assistance devront présenter un test PCR négatif afin de pouvoir être parmi nous ce samedi."

Organiser un rallye en Belgique n’était déjà pas simple. Aujourd’hui, c’est devenu franchement compliqué.

"Le protocole sanitaire à respecter exige un travail de fou. Ce n’est financièrement pas possible pour les petits rallyes amateurs. Même au niveau du BRC, beaucoup d’organisateurs ne visaient déjà que l’équilibre, c’est-à-dire ne pas perdre d’argent. De notre côté, avec déjà 3 500 des 4 000 billets disponibles vendus, on sait qu’on ne se prendra pas de bouillon. Les spectateurs payants nous sauvent car on ne peut pas proposer de VIP et les sponsors sont encore plus durs à convaincre dans cette période encore pleine d’incertitudes."

Mais DG Sport mettant aussi sur pied le Spa Rally le 1er décembre a les reins solides et peut se permettre de prendre certains risques. Qu’en sera-t-il des plus petits organisateurs ? "Il existe effectivement une probabilité pour qu’il y ait encore des annulations. Pas directement à cause du Covid, mais car aucun club ne veut risquer la faillite. Mettre sur pied un rallye coûte beaucoup d’argent. Et avec huit rallyes en trois mois et demi entre Ypres et Spa, les pilotes mais aussi le public vont devoir faire des choix. Et si un organisateur voit qu’il a 40 inscrits, il jettera l’éponge ."

En attendant, on se réjouit de revoir les Princen, Fernémont, Munster Jr, Verschueren reprendre le chemin de nos spéciales sur un nouveau terrain de jeu exceptionnel.